Pokemon Sunrise
Forum RPG Pokémon ré ouvert en juin 2019.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -53%
GACHI Batterie Externe 26800mAh
Voir le deal
24.94 €

Partagez
 

 Cassandre & October

Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 340
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Cassandre & October Empty
MessageSujet: Cassandre & October   Cassandre & October EmptyLun 10 Juin - 17:04


Identité



Nom : 0.12
Prénom : October
Âge : 17 mois.
Genre : Féminin

Lieu de naissance
Local de Sunrise
Région de départ
Amérique du Nord

ID S.I.S. : #7341
Sprite :

 



Nom : Lewis
Prénom : Cassandre
Âge : 24 ans
Genre : Féminin

Lieu de naissance
Porto Selva
Région de départ
Amérique du Nord

ID S.I.S. : #7341
Sprite :

 



Histoire
« C'est parf'tement cr'tin... » marmonne Cassandre dans sa barbe, le regard légèrement de biais. Je peux voir à l'inclination de ses sourcils qu'elle est en effet plutôt contrariée. Un solide 6 sur une échelle de 1 à 10.
« Excusez-moi mademoiselle ? Je n'ai pas parfaitement saisi ce qu... » tente de balbutier l'employée de service d'enrôlement ce soir là.
« C'EST. PAR. FAI. TE. MENT. CRÉ. TIN. » reprend Cassandre en prenant soin de détacher chaque syllabe au ralenti, imprimant ses moindres mouvements et expressions de la même saccade. Elle darde cette pauvre subordonnée d'un regard ardent et je peux déjà identifier les premiers signes de panique ; son rythme cardiaque accélère et ses pupilles se dilatent, elles entament une chorégraphie rapide passant de Cassandre à moi. Malheureusement pour elle, je sens bien que ma présence, bien loin d'être un réconfort, la met mal à l'aise. Sa nervosité s'accentue un peu plus et elle préfère rediriger son regard vers sa comparse « humaine ». Sentant que le besoin de réponse de la part de son interlocutrice commence à se faire pressant, elle s'efforce d'en fournir une.

« Ah. » fit-elle.

Cassandre la dévisage quelques instants et – pour une raison qui m'échappe – semble l'espace d'un instant satisfaite de son argumentation et conclut :

« Ouais. »

Un ange passe. L'employée baisse sensiblement les yeux vers le sol. Cassandre, elle bascule en arrière sur son siège, croise les bras et affiche une moue boudeuse. Je sens bien que la situation commence à être très embarrassante pour tous le monde – sauf peut-être ma camarade – et je me demande bien comment il est seulement possible que je ressente plus la gêne qu'elle ; sans même parler de la ressentir tout court.

« Je pensais que l'offre d’enrôlement au programme Dresseurs était ouverte à tous.Tous. »
« Je m'excuse mademoiselle, mais j'ai des instructions très préci... »
« ET L'ÉGALITÉ DES CHANCES ALORS ? Vous en faites quoi ?! » aboie soudainement Cassandre en se redressant sur sa chaise.
« Déjà, d'après notre formulaire, le candidat doit nous indiquer un nom et un prénom... » tente son interlocutrice en indiquant l'écran du petit objet d'un bleu argent qu'elle tient dans ses mains. Son SIS.
« Elle vous a déjà dit qu'elle s'appelait October ! Pour le nom vous n'avez qu'à mettre... Euh... 0.12 ! C'est son numéro de version, ça ira très bien. » l'interrompt une nouvelle fois la jeune femme, balayant la remarque d'un geste.
« Le programme Dresseur ne s'adresse qu'aux êtres humains ! » fini par glapir de frustration l'employée en réponse, « Aux... Aux êtres vivants, pour commencer ! »
« Qu'est-ce que vous sous-entendez, exactement ? » réplique Cassandre en se levant brusquement, manquant de faire basculer sa chaise au passage, une frustration similaire maintenant visible sur ses traits «  Écoutez-moi bien, si vous pensez que tolérer ce genre de ségrégation ridi... »
« Cassandre. S'il te plaît. »

À l'instant où ma voix s'élève, encore un peu trop égale et artificielle pour faire parfaitement naturelle, la discussion s'interrompt immédiatement et les deux femmes tournent lentement leur attention vers moi. L'espace d'une seconde, une lueur indéchiffrable traverse les yeux de mon amie et je pense que pour une fois elle va m'écouter. Que nous quitteront ce centre sans trop d'histoire ni de remous, déçues de ne pas avoir pu faire de moi une dresseuse mais forte de cette nouvelle expérience.
Cassandre marque une pause, son esprit en pleine effervescence. Ouvre la bouche. Puis la referme. L'ouvre une nouvelle fois, la referme. Ouvre. Ferme. Semble se résigner, avant de finalement – évidemment – réclamer qu'on lui amène Irina Sandstone imm-é-dia-te-ment. C'est la sécurité qui est contactée et nous met promptement à la porte, juste avant de la verrouiller à quadruple tour. Cassandre hurle. Tambourine sur la porte en question pendant 5 bonnes minutes ; boude ; hurle de nouveau ; geint ; boude une nouvelle fois ; commence à rechercher « fabrication explosifs artisanal avec contenu sac à dos » sur le moteur de recherche de son SIS.

Puis hausse une épaule.

« Bah. Tant pis. Plan B. » me dit-elle, son regard posé sur moi et son sourire s'élargissant en une moue presque alarmante mais qui m'est maintenant devenue si familière. Elle lance le SIS dans les airs – précieux petit Graal aux reflets argentés – et le rattrape.

Ce n'est qu'alors que l'évidence me saute aux yeux : nous n'avons pas de SIS. Ses iris d'un brun qui semblent presque pourpre baignée dans la lumière artificielle d'une Atlantia nocturne s'illuminent alors d'une lueur, et comme si elle lisait mes pensées, une main fermement resserrée autour du SIS de l'employée qui vient de refuser de nous en fournir un, Cassandre dit :

« Maintenant, si. »



« C'est ridicule. » grésille October depuis l'écran fendillé du truc rafistolé dans lequel Cassandre avait dû la transférer en urgence pendant sa fuite. Et pour se montrer parfaitement sincère, elle se sent un peu coupable de ce logement temporaire. « Je ne suis pas obligée de devenir dresseuse. Nous devrions simplement rapporter ce SIS. »
« C'est ça. Et tu restes coincée dans ce bout de cafetière pour toujours ? » grommelle la jeune femme en commençant à parcourir le petit bijou de technologie qu'elle vient de se procurer des doigts. Elle ne dit même pas ça par ironie; elle a vraiment dû bricoler son transport de fortune sur une base de machine à café. À expresso, très précisément ; pas de regrets à avoir toutefois, elle les avait toujours très mal fait. Ou alors c'était peut-être parce que Cassandre n'aime pas le café.

« Ce SIS est inutilisable, son ID correspond à sa propriétaire légitime. » réplique October, voix de la raison depuis l'autre coté de son écran.
« Aucun problème, je n'ai qu'à passer la sécurité et purger les données pour les remplacer par les nôtres. » renvoie la fugitive une main déjà plongée dans son sac, tentant d'arracher un tournevis du bazar qui s'y dissimule.
« Une tentative qui a 87.52% de chances de se solder par un échec. »
« Je t'ai déjà dis d'arrêter avec les statistiques, c'est vraiment une mauvaise habitude. »

Le silence s'installe pendant quelques secondes alors que Cassandre s'attaque à la coque du SIS, tentant de l'ouvrir tout en contournant les sécurités. Celles-ci pourraient littéralement provoquer l'autodestruction du petit trésor.

« Pourquoi ? » reprend alors brusquement l'IA d'une voix indéchiffrable, « Ça sonne trop... synthétique ? »
« Non. Ça sonne trop comme moi. »

Sa déclaration semble se révéler une conclusion suffisamment acceptable à cet échange pour October, du moins durant les quelques secondes qui suivent. C'est toutefois suffisant pour que sa comparse parvienne à mettre à nue les entrailles électroniques de sa victime avant qu'elle ne reprenne la parole.

« Je n'ai même pas de Pokémon. »
« Chaque chose en son temps. »

Pour une fois, l'IA n'avait pas parfaitement raison. Cassandre n'était pas tout à fait partie les mains vides lorsqu'elle s'était enfuie en sa compagnie du laboratoire de Sunrise où elle avait mené ses petites expérimentations. Expériences qui avaient conduit à la mise au point ou plutôt la naissance d'October. Autant dire que ce dernier trait de génie n'avait pas vraiment fait l'unanimité ; si de nombreuses questions éthiques se posaient, les inquiétudes quant à cette énorme brèche de sécurité et le danger que représente une IA douée de sentience... Bref, Cassandre avait réussi à dissimuler sa nouvelle amie pendant quelques mois dans un coin du labo avant que quelqu'un n'en fasse la découverte et ne prévienne tout le monde.

Tout le monde avait grave flippé sa race et décidé qu'il valait mieux éliminer la menace avant qu'elle ne prenne de l'ampleur.

Cassandre avait répondu qu'étant douée de conscience, elle était vivante, en conséquence de quoi elle n'était pas super super hype à l'idée du meurtre de sa création/pote (mais principalement pour le coté pote).

Tout le monde avait donc insisté en disant qu'elle était beaucoup trop dangereuse pour qu'on la laisse en « vie », sans déconner, il suffit de mater Terminator.

Cassandre avait donc renvoyé à tout le monde que si elle s'était elle-même plié à cette logique, ça ferait longtemps qu'elle aurait dû se flinguer et puis que d'abord, si il y en un qui fait mine de s'approcher elle leur balancerait Métalosse à la gueule.

Son argumentaire vibrant n'ayant malheureusement visiblement pas convaincu tout le monde, elle avait procédé à l'exécution de son plan de secours : et avait donc balancé un Métalosse à la gueule de tout le monde; détruit la moitié du labo au passage; transféré October dans une machine à café dernier cri transformée en unité centrale de fortune ; volé un max de matos et au passage une précieuse Pokéball contenant un spécimen unique. Un Pokémon d'espèce encore inconnue tout fraîchement ramené d'une région encore inexplorée.

Bon, certes, elle y avait jeté un œil et il faut être honnête, il manque un peu de gueule. Mais c'était quand même un Pokémon ! Et puis franchement, après avoir vu de quoi une souris avec une demi étoile et trois bouts de scotch sur la tête était capable ; Cassandre avait appris qu'il valait mieux ne pas se fier à l'apparence de ces petites bêtes. Une leçon assimilée depuis déjà de bien longues années.

« Qu'est-ce que c'est ? » fait soudainement October, interrompant brutalement le cours de ses souvenirs, pour indiquer du regard la petite carte de stockage dans sa main.
« Oh, ça ? Une vieille copie d'un SIS jailbreak qui traînait dans mon sac. » répond-elle, en tentant de remettre un peu d'ordre dans ses pensées, « J'ai juste à l'installer par dessus les données d'usine. Comme ça, on pourra bypass toutes les sécurités sans le moindre risque. »
« ... »
« Quoi, encore ? »
« Rien. C'est... Malin. » fini par accorder péniblement l'IA.
« Ah, tu devrais essayer de prendre un air plus dégoûtée la prochaine fois. » ironise sa comparse en s'enfonçant dans une ruelle étriquée. Elles sont à un bon kilomètre du centre maintenant mais le processus est complexe et ne doit pas être interrompu, autant prendre un maximum de précaution.

« Zut. » siffle Cassandre entre ses dents, une minute plus tard.
« Qu'est-ce qu'il y a ? »
C'est uniquement grâce aux longs mois passés avec elle que la jeune femme ne parvient à déceler le soupçon d'inquiétude qui teinte le timbre d'October. Malgré ses protestations et son apparente nonchalance, son amie commence à se lasser des limitations et de la vétusté de son abri actuel.

« Rien de grave. » reprend-t-elle d'un ton qui se veut rassurant; malheureusement elle n'a jamais été que douée pour l'assurance. « Un petit bug dans les données. Impossible de changer la valeur du nom de famille ; il reste coincé sur « Lewis ». »
« ... Je refuse de m'appeler October Lewis. »
« D'accord, d'accord. » soupir Cassandre, après tout, vu le nombre de caprices qu'elle lui fait subir régulièrement, elle peut bien lui accorder celui-là. « Je vais nous enregistrer sous mon prénom et t'ajouter en profil secondaire. Tu resteras « October ». »
« Juste October ? »
« Juste October. »

Quelques minutes de bricolages et de codage de fortune plus tard, le moment tant attendu et tant redouté arrive. Elle n'adresse qu'un rapide coup d’œil à sa comparse virtuelle, qui hoche lentement la tête, pour une dernière confirmation. Aucun crainte ne transparaît sur son visage animé de pixels ; rien d'autre qu'une pure et totale confiance. Et si October ne doute pas d'elle, ce n'est certainement pas aujourd'hui qu'elle va commencer à douter d'elle-même.



Je reviens soudainement à moi ; comme sortie d'un coma. Tout se bouscule dans ma tête alors que la majorité de mes fonctions sont réactivées et que je retrouve ma connexion au réseau.
Mais ce qui me frappe le plus c'est la multitude de bruits, d'odeurs et de sensations qui bousculent mes sens. J'ouvre lentement les yeux et me vois flotter suspendue dans les airs à quelques dizaines de centimètres au dessus du SIS attaché maintenant à l'épaule droite de Cassandre. Son sourire éternel, comme si elle n'avait jamais douté, même pas l'espace d'un instant, s'élargit sensiblement.

« Vous voilà officiellement dresseuse, miss Juste October. Et incarnée dans le monde réel. » fait-elle en me tendant une Pokéball. Après un instant d'hésitation, je tente d'avancer une main et sous mes yeux un bras, une main, des doigts se matérialisent. Mes doigts, je réalise, en sentant la surface froide et métallique de la Pokéball les effleurer. Un torrent d'émotions et de confusion m’envahit et je sens une gorge inexistante se nouer. Je n'ai aucune idée de quoi dire alors je dis simplement :
« Merci. »
« ... Tu voudrais pas essayer de me faire un « Hello World », juste pour me faire plaisir ?  »
« Allez vous faire voir, miss Cassandre Lewis. »






Caractère
Arrogante. Cassandre est arrogante. Difficile. Capricieuse. Et suffisamment géniale pour qu'on lui excuse ça, la plupart du temps. Il faut croire que le petit tour de passe passe par lequel elle m'a amené à la vie était un petit peu trop au dessus de cette fine limite, vu la suite des événements. Mais curieusement... J'ai l'impression que bien loin de la contrarier, cette évasion semble la réjouir. Je ne l'ai jamais vu autant resplendir que depuis que nous nous sommes retrouvées  livrées à nous même. Cette fuite en avant semble presque l’apaiser et parfois je me demande si ce n'est pas sa liberté qu'elle a retrouvé en m'offrant la mienne.
Peut-être que s'égarer avec moi lui permettra d'apporter enfin de paix à son âme, celle-ci semble être coincé indéfiniment dans un état entre révolte et excitation. Certains la disent nébuleuse, d'autres tout simplement folle ou incohérente. Je la dirais désordonnée et ce de la façon la plus fabuleuse qui soit ; elle s'incarne et s'exprime dans le chaos, dans toute l'étendue de son terrifiant talent.
Sans jamais se retourner, sans jamais douter, Cassandre rayonne de son insupportable assurance, de sa fuite en avant. Et, d'une certaine façon, je me demande pas si elle irradie de cette même confiance tout ceux qui l'entourent. Je l'ai vu dans le visages de ceux qui l'accompagnent et comme je l'ai vu en moi ; elle fait entrapercevoir les rêves et les cauchemars les plus fous... Avant de les réaliser.

Quand je me suis éveillée Cassandre m'a indiqué qu'elle n'avait que trois instructions pour moi :

- Seul dormir, me mettre en veille et rêver, me permet d'archiver et purger mes données régulièrement.
- Aucune sauvegarde, aucun backup. Je vie, n'existe et ne m'incarne que dans un seul endroit à la fois ; on ne peut vraiment vivre sans être mortel.
- Ne jamais cesser de réfléchir, d'apprendre et surtout de la remettre en question ; de m'exprimer quand je doute ou désapprouve.

Car Cassandre, oui, est un dieu parfois aimant, parfois stupide, parfois cruel, car elle est avant tout un dieu humain.



Mh ? Comment ? October ? October est une âme jeune et pourtant déjà si avertie. Imaginez seulement ce qu'elle deviendra dans quelques années ! Donnez lui un peu plus de temps et elle nous dépassera tous. Par contre, commencez pas. « Beaucoup trop dangereux, gnagnagna ; menace pour le monde tout entier gnignigni ; à quoi tu pensais quand t'as fais un truc pareil gneungneugneu... » Hum, oui. Pardon. Mais ce genre de discours qui sonnent comme ma mère, très peu pour moi. Enfin quand je dis mère, je parle pas littéralement, je parle de... Enfin. Pour être exacte je suis à peu près sûre que ma mère – la vraie – aurait parfaitement approuvé.

October est consciente. Vivante. Si vous parlez de la tuer juste parce que l'idée qu'elle fonctionne à base de câbles et de binaire au lieu de synapses et d'hormones vous fait flipper, vous êtes déjà plus dangereux qu'elle. Qui n'a jamais menacé qui que ce soit, ce qui est déjà beaucoup dire à notre époque actuelle. Elle est plus humaine que la plupart des humains ; plus que vous ou que moi très certainement. Alors évitez, parce que j'hésiterais pas à vous faire sauter, vous, moi, ou la plupart des humains, plutôt qu'elle. Je dis ça à titre informatif, hein, simple conseil amical.

J'ai rien contre vous.
Non, vraiment promis. Faut pas vous vexer.

Bon maintenant, vous la laissez reprendre sa route, vous me laissez reprendre la mienne – dieu sait que ça trop longtemps que j'en ai pas eu l'occasion – et vous reprenez la votre.

Par contre faites gaffe, si vous continuez dans cette direction : quoi qu'il arrive. Ne. Regardez. Pas. Les. Chuchmurs. Vous savez quoi, ne pensez même pas aux Chuchmurs. C'est plus sûr.






Physique
Je dirais que Cassandre est vive. Peut-être même un peu trop. Elle pose sur le monde deux iris teintées de rouille, qui balayent son environnement du même rythme allegro qui agite son esprit en effervescence. Vue comme ça, elle n'a pas l'air de grand chose ; grande et fine – maigre jugeraient sans doutes certains, une masse de cheveux inextricablement emmêlés en une collusion de mèches et de tresses lâches. Sa peau est curieusement pâle, glacée de l'ivoire laiteux de ceux qui ne voient pas ou plus assez le soleil plus que par nature. Ses vêtements, trop amples, émaciés et déchirés  ne dissimulent que maladroitement ses courbes et ses muscles, eux-aussi acérés par de trop nombreuses années de voyage et de survie.
Non, vraiment, la plupart des gens passeraient à coté de Cassandre sans se retourner, sans même poser les yeux sur elle.

Et pourtant. Et pourtant... Lorsque vous vous y attardez un peu plus ; lorsqu'elle perce vos pupilles de son regard enflammé et vous laisse apercevoir une fraction de son esprit en perpétuelle fusion... Je ne saurais même pas comment le définir, c'est comme une espèce d’atmosphère qui s'en dégage, qui souffle d'elle. Et avant que vous n'ayez le temps de le réaliser, vous voilà déjà embarqué dans son prochain plan sans queue ni tête ; à chasser un nouveau rêve fiévreux – et pourtant si, oh si beau – à ses cotés.
Cassandre n'est pas spécialement belle ; elle est radieuse – au sens le plus strict. Solaire. Animée d'un charisme étincelant, un magnétisme électrique qui poussera ceux et celles qui l'entourent à la suivre ou à la fuir. À l'estimer ou la haïr.

Car, oui, en réalité c'est peut-être tout simplement ça ; Cassandre à la folie grandiose. Grandiose et contagieuse.



T'es encore là toi ? Physiquement ? Comment ça physiquement ? Bah physiquement, October est une puce de 5x8 centimètres composée d'un processeur central de 64 cores pour 256 threads gravé avec une finesse de 16 picomètres – comme le reste de ses composants – d'une puissance de 2.6 térahertz et d'un processeur graphique de 58 gigahertz avec une mémoire tampon de 3 pétaoctets capable d’émettre un hologramme partiel en temps réel. L'ensemble est évidemment accompagné d'une mémoire vive de 8 pétaoctets. Et le tout est fourré dans un SIS de format standard, modèle datant d'il y a quatre ans, modifié et débridé par mes soins. Elle dispose d'un accès au réseau non constant, imitant les limites physiques qu'elle rencontrerait si elle n'était pas, tu sais, dans l'appareil quoi.

Malgré les limitations matérielles évidentes de notre situation, elle peut s'incarner en un hologramme partiel, réagissant et transmettant les informations avec un délai de 0.004 picosecondes, qui s'étend du milieu de son buste jusqu'au sommet de sa tête. Ses avant-bras ne sont malheureusement pas apparent en permanence et ne se matérialisent qu'en cas de volonté de sa part. Bien entendu, October ne peut pas interagir avec des objets physiques à proprement parlé ; cependant le niveau de précision atteint par son programme de simulation lui permet de ressentir son environnement à la perfection. Grâce à tout un réseau de synapses virtuelles, October voit, entend, sent, touche et peut même goûter au travers de son hologramme. Oui, tu m'as bien compris. Exactement comme toi et moi. Elle a toujours besoin d'un coup de main pour envoyer une Pokéball et mettre un taquet aux personnes un peu trop insistantes – tu sais, un peu comme toi.

Ah. À quoi elle ressemble ? Pourquoi tu me demandes ça, t'as qu'à la regarder ! Bon. October est de genre féminin – de sa propre décision, qui remonte à 8 mois et 12 jours. Son apparence est actuellement celle d'une femme adulte, d'un âge incertain, aux longs cheveux clairs d'une teinte qui rejoint presque le blanc. Cette physionomie est le fruit d'une combinaison de ses propres souhaits et du résultat de la simulation qui la génère en temps réel. Partant d'une figure agenrée et neutre, October s'est développée d'elle-même, par une association de choix conscients et de conséquences environnementales. Sa peau est blanche, ses traits sont fins et rejoignent pour la majorité les caractéristiques d'une ethnie partiellement eurasienne. Ses yeux sont d'une teinte bleue acier, et si son corps était simulé dans sa totalité sa taille avoisinerait les 1m66 à 68 pour 52 à 54 kilogrammes d'après mes estimations – enfin d'apparence. L'hologramme ne pèse bien évidemment rien.

October ressemble à October, quoi. Voilà. Ce sera tout ?

T'sais, si tu t'ennuie à ce point, j'ai un papier super intéressant sur les groupements, interactions et castes sociales des Zarbis...
Bien sûr que je le tiens de source sûre, c'est moi qui l'ai écrit !


Starter


Surnom : Muscade la Magnifique.
Espèce : Prestidigitatrice de génie. Et aussi Doudouvet, mais, genre, swag quoi.
Genre : Femelle.


Petite boule de coton adorable dérobée par Cassandre lors de sa fuite, Muscade doit être bien être l'un des seuls êtres au monde à réussir à rivaliser avec l’ego de cette dernière. Espèce encore non répertoriée à l'heure actuelle, il lui arrive souvent d'attirer la convoitise par sa rareté quand elle ne l'attire pas de sa petite bouille trognonne.

Si October sait faire preuve d'un peu de réserve à son égard, Cassandre semble convaincue du potentiel incroyable de  la boule de pyroxyles (Une espèce inconnue ! Pour autant qu'on sache elle pourrait être un Pokémon mythique ou légendaire !) ce qui n'arrange rien à son orgueil. Dans tous les cas, ça lui semble être le partenaire parfait pour débuter : l'apprentie dresseuse ayant tendance à se reposer un peu trop sur les données connues plutôt que sur son instinct, quoi de mieux qu'un Pokémon dont on ne sait rien pour briser cette mauvaise habitude ?

Animée par des rêves plus grands qu'elle – et on parle de 10²⁴ fois plus grands qu'elle, à ce stade – Muscade ne laissera rien se mettre en travers de son chemin ! Car après tout, elle deviendra la plus grande magicienne, illusionniste, prestidigitatrice, escamoteuse que cette terre ait portée ! Et tout un tas d'autres trucs !
Et rien ne pourra l'arrêter ; ni son air choupi, ni son absence de bras !!

Ah, dernier détail, si comme October vous vous demandez si le haut de forme est une caractéristique de l'espèce : non, c'est un cadeau de Cassandre.
Et oui, vraiment, c'était indispensable.

Et vous dans tout ça ?


C'est quoi ton p'tit nom ? Appelez-moi Cassandre ou October. Comme vous préférez.
T'as quel âge ? Je confirme, il se trouve bien entre 1 et 99 ans. C'est impressionnant. Vous êtes devin ?
Comment t'as atterri ici ? La nostalgie, j'imagine. Et puis l'excellente compagnie. ;)
Nous, on t'aime déjà, mais toi t'as des remarques sur le forum ? J'vous aime aussi, putain. Tendresse et chocolat.
Un dernier mot pour la route ? [Hatchi des cités d'or validée]



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Lewis
Modérateurs
Modérateurs
Ashley Lewis

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 848
Région(s) :
  • Europe
♦ Un badge

Cassandre & October Empty
MessageSujet: Re: Cassandre & October   Cassandre & October EmptyLun 10 Juin - 18:28

Bienvenue sur Sunrise !

Et très jolie fiche ! Deux charmants personnages. Et miss Cassandre Lewis, c'est mal de voler le SIS des gens, tu sais ? Je reviendrais te hanter pour ça :p

Sinon, code validé, et dès que le reste du staff sera passé lire pour donner l'approbation finale, tu pourras filer remplir ta fiche SIS et venir t'amuser avec nous Lama bleu

En attendant n'hésite pas à faire un tour dans le flood !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irina Sandstone
Sunrise League
Sunrise League
Irina Sandstone

Date d'inscription : 25/03/2019
Messages : 272
Région(s) :
  • Toutes
♦ ???

Cassandre & October Empty
MessageSujet: Re: Cassandre & October   Cassandre & October EmptyLun 10 Juin - 19:12

Je n'ai qu'une chose à ajouter :

Lama bleu

Bienvenue parmi nous à vous deux, et amusez-vous bien. mais ne volez plus de SIS hein, sinon mamie Irina risquerait de se fâcher. N'oublie pas bien sûr de faire ta SIS et de ranger ta chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 340
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Cassandre & October Empty
MessageSujet: Re: Cassandre & October   Cassandre & October EmptyLun 10 Juin - 20:17

Merci, merci. *Salue son public.*

Je ferais de mon mieux pour ma SIS et pour limiter la cleptomanie.
Par contre je promet rien pour ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Cassandre & October Empty
MessageSujet: Re: Cassandre & October   Cassandre & October Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cassandre & October
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Sunrise :: |HRP| Serveurs :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: