Pokemon Sunrise
Forum RPG Pokémon ré ouvert en juin 2019.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Dans les cimes

Aller en bas 
AuteurMessage
Lian Amethil
Dresseur
Dresseur
Lian Amethil

Date d'inscription : 18/07/2019
Messages : 463
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Deux badges

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyMar 17 Sep - 17:40

Le canyon de Wheelfield...Après en avoir entendu parler plusieurs fois en décrivant le pokémon recherché, Lian l'avait enfin atteint...Prudente, elle avait entendu bien des choses au sujet du pokémon au gros nez et grâce à un habitant en ville, elle avait ut apprendre le nom de sa proie : Tarinor. Le pokédex n'avait eut aucun souci à lui trouver une image et une description :

<Il ne se déplace que d’un centimètre par an, mais s’il se sent menacé, il virevolte et s’enfonce dans le sol en un instant.>

Ce message n'avait guère aidé Lian à se faire une idée sur sa proie et donc sur la façon de la traquer. Elle s'était donc contentée de s'équipe de matériel d'escalade, tel qu'on lui avait recommandé en ville et s'était mise en route. En voyant la tarsal qui l'accompagnait, l'employé qui l'avait servi au magasin pour son matériel lui avait recommandé de prendre un pokémon plus adapté pour l'accompagner dans sa recherche mais la plupart d'entre eux se reposaient encore du voyage...Quand elle avait demandé des précisions, on lui avait simplement fait comprendre que sa petite fée risquait d'en baver ici.

La jeune femme avait donc joué avec la CT qu'elle avait trouvé parmi ses affaires après son dernier passage à Atlantia pendant les dernières minutes de son trajet. Elle ne s'était rendue compte que bien trop loin de la ville qu'un autre article s'était glissé dans les affaires qu'elle avait acheté. Se rappelant les paroles de Molly sur l'utilisation des CT, elle l'avait scanné avec ses lunettes SIS pour activer la mise en route de celle-ci et voir ce qu'il se cachait dedans.

Elle avait été surprise en découvrant l'attaque poing-glace et plus encore en voyant l'image de Hope apparaitre dans la liste de ses pokémons qui pouvaient l'utiliser. En fait, Hope était bien la seule à ce moment là. Maintenant voilà qu'elle se disait, suite aux conseils reçus en ville, que la tarsal pourrait profiter de l'attaque pour se renforcer dans cette région. Soupirant et bien décidée de faire confiance à son instinct, la jeune femme s'arrêta soudainement et s'accroupit au sol.

- Hope, viens ma belle, appela-t-elle son pokémon qui marchait devant elle. Tu te souviens de cette attaque que je pouvais t'apprendre par cet objet ? leva-t-elle la CT à hauteur d'yeux de la tarsal pour la lui montrer.

- Tarsal ! s'exclama t-elle avec un sourire pour montrer qu'elle se souvenait.

- J'aimerais que tu l'apprennes désormais. On m'a dit qu'il y avait plusieurs pokémons contre lesquels tu serais probablement désavantagés ici et j'ai le sentiment que ce poing-glace pourrait t'aider. Es-tu prête ?

Conformément aux directives qu'elle avait reçu, Lian approcha la CT de la tête de la tarsal et valida avec son SIS qu'elle souhaitait l’utiliser. Elle espérait ne pas faire d'erreur puisque Hope se servait plus de sa tête que de ses poings et qu'elle savait que les CT seraient à utilisation unique...

Hors, contrairement à ce que Molly lui avait dit : la CT ne disparut pas en cendres alors qu'elle l'utilisait...! Un message apparut sur ses lunettes "Merci de recharger l'attaque dans un centre pokémon avant la prochaine utilisation." Surprise, et se retenant d'une main au sol pour ne pas perdre l'équilibre, la jeune femme se demanda ce que pouvait bien être cette CT pour ne pas se consumer à l'utilisation...À moins qu'elle n'ait pas bien effectué quelque chose ? La technologie et elle ne s'entendaient guère en général...

- Euh...Hope ? Est-ce que tu connais l'attaque désormais ?

Regardant autour d'elle, la tarsal choisit un rocher plus petit qu'elle et se concentra. Une aura de froid d'un bleu glacier entoura son poing alors qu'elle se mettait en position de combat. En criant son nom d'espèce, elle abattit son poing sur la roche. Le rocher ne reçut guère de dommage mais se gela sur le coup. Là encore étonnée de voir l'Attaque réussir et le comportement de Hope, Lian se dit en passant une main dans ses cheveux qu'elle devrait peut-être un peu moins laisser la tarsal et le balignon s'entrainaient ensemble...

- D'accord, merci Hope. Je ne comprends pas pourquoi elle n'a pas disparut par contre, fit la jeune femme en haussant les épaules et en rangeant la CT dans son sac...Viens, entrons dans ce dédale de pierre Hope.

D'une main, la jeune femme désigna l'entrée d'une galerie sombre devant elle. Sortant un "casque" de son sac et espérant que cela ne gênerait pas l'utilisation de ses lunettes SIS, Lian installa les lanières sur sa tête et les serra à la bonne taille avant de se relever. Ce gadget trouvé en ville allait lui être très utile ici.

Muni de trois petites lampes frontales, elle pouvait en allumer d'une à plusieurs et surtout : cela lui permettrait de voir sans être obligée de tenir une lampe à la main. Le vendeur avait été très intéressé à gonfler son prix quand il avait vu l'intérêt de la jeune femme mais celle-ci se disait que le prix en valait l’utilisation. Rien n'aurait pût être pire pour elle que de ne pas avoir accès à son arc ou ses dagues. Déjà que d'entrer et devoir rester dans un lieu resserré l'effrayait...Le noir ? Aucun souci. Un lieu trop clos ? Beaucoup moins de confiance!

Sentant la main de Hope tirer sur son pantalon, la jeune femme tenta de lui sourire. La tarsal semblait elle-même peu rassurée vu la crainte qu'émettait son humaine.

- Oui, oui, je sais. Je n'aime pas les lieux trop clos. Et on ne sait jamais sur quoi on va tomber dans un tel lieu...Autant on peut avoir assez de place pour 4 colosses côte à côte que tu pourrais avoir du mal à te faufiler...Soyons prudentes, veux-tu ?

Alors qu'elle prononçait ces mots, un grand fracas assourdissant se fit entendre plus loin dans le canyon.

- Qu'est-ce que c'était que...commença Lian avant d'être interrompue par le cri de douleur de Hope.

Celle-ci venait de mettre un genou à terre et tremblait de tous ses membres.

- Hope ! s'exclama Lian en s'accroupissant de nouveau. Ça va? Qu'est-ce qui te fait mal ?!

La tarsal savait très bien que la souffrance qu'elle venait de ressentir n'était aucunement la sienne mais ajoutée à la peur qu'elle avait soudainement capté : cela avait fait trop pour elle. Ses yeux larmoyaient sous son casque alors qu'elle se redressait tant bien que mal. D'habitude, elle coupait bien volontiers les émotions extérieures mais là, le cocktail avait balayé ses résistances comme un fétu de paille.

Quelqu'un avait manifestement besoin d'aide dans le coin et de toute urgence. Regardant autour d'elle en quête d'une solution, elle se dit que le mieux serait de conduire Lian sur le lieu d'où elle captait toutes ces émotions ne lui appartenant pas. L'humaine était débrouillarde et pourrait probablement aider celui ou celle qui émettait.

Lian semblait encore terriblement inquiète pour elle alors que Hope ferma les yeux pour se concentrer. Elle ne pouvait avoir aucune information sur leur environnement mais la source de douleur était si forte qu'elle arriverait, elle l'espéra, à se guider dans le canyon.  Attrapant la main de son humaine, la petite pokémon humanoïde se mit à avancer résolument vers la galerie.

- Attends. attends Hope...! Je ne peux quand même pas marcher à 4 pattes...!

Faisant une moue boudeuse, Hope relâcha la main de Lian qui se releva alors. La jeune femme ne put que soupirer en voyant son amie faire quelques pas puis lui faire signe de suivre. La tarsal ne voulait aucunement lui expliquer apparemment et son air buté, triste et décidé à la fois ne rassurait absolument pas la jeune femme. Elle lui faisait pourtant totalement confiance et entra dans la galerie malgré sa frayeur. Elle espérai juste que la tarsal ne les perdrait pas...

Le duo marcha, marcha, et marcha...Arrivant parfois dans une galerie éboulée ou débouchant sur une grotte sans issue, elles devaient faire demi-tour au grand désarroi de Hope. Lian ne savait absolument pas où elle comptait l'amener ainsi mais elles marchèrent ce qui lui sembla des heures et des heures sans s’arrêter. Hope refusait absolument qu'elle ne s'arrête plus de quelques minutes et Lian ne comptait plus les fois où elle avait dut attraper la tarsal pour se jeter dans un trou pour éviter un pokémon sauvage...

Enfin, elles arrivèrent à une galerie qui semblait déboucher vers l'extérieur. L'une comme l'autre étaient épuisées. Hope s'effondra sur le sol en désignant le bout de la galerie qui semblait donner directement sur le ciel dehors. Prenant sa bouteille pour boire un rapide coup avant d'aller voir ce qui avait tant intéressé la jeune tarsal, Lian s'approcha ensuite de l'extérieur.

Plissant les yeux sous la lumière qui l'agressait soudainement, Lian sentit soudainement son pied semblant se poser dans le vide. Le vide ?!

- Oh put...! s'exclama-t-elle en perdant l'équilibre alors que Hope avait sauté pour tirer sur l'arc.

Tombant le derrière sur le sol et une jambe dans le vide, Lian eut du mal à reprendre sa respiration tout à coup. Hope venait de lui éviter une chute libre vers la sol quelques centaines de mètres plus loin !

Sans pouvoir parler, elle jeta un regard pleine de reconnaissance à son amie et recula lentement vers l'arrière. Elle devait être vraiment fatiguée ou encore sur le stress qui parcourait son corps pour n'avoir fait aucunement attention. Tendant la main vers Hope, elle l'attrappa et la serra fortement contre elle pour murmurer d'une voix hachée :

- Merci...Hope ! Sans toi...j'étais bonne pour... la chute...!

La tarsal se serrait contre elle aussi fort qu'elle-même la tenait. La peur de perdre son humaine avait été presque aussi forte que les émotions ressentit plus tôt. D'ailleurs, en se concentrant sur les émotions, celles-ci semblaient faiblir depuis un moment...
Doucement et à quatre pattes, elle s'avança sur le bord pour voir ce qui avait ainsi put la pousser à attirer Lian ici..

- TARSAL ! s'exclama-t-elle de surprise et de frayeur en se rendant compte qu'il y avait quelqu'un dans le vide.

Surprise par le cri de son amie, Lian s'avança elle aussi à quatre pattes vers le bord. Elle passa doucement la tête par dessus le rebord et petit à petit une expression de pure terreur s'inscrivit dans ses yeux et sur son visage. Le sang déserta celui-ci en se rendant compte que le corps qu'elle voyait et qui pendant dans le vide était peut-être mort. Un pokémon inconnu se tenait dans le dos de celui-ci.

- Hey, vous deux en bas ! Est-ce que vous m'entendez ?! s'écria-t-elle.

Utilisation d'un objet:
 

_________________
Fiche Base - Fiche SIS
Code couleur de Lian =#cc3333 - Pokedex = <660000>
Dans les cimes Flobio10Dans les cimes Sprite15Dans les cimes Sprite16Dans les cimes Kirlia10Dans les cimes Sprite14
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 272
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyMer 18 Sep - 17:02


Dans les cimes Dans_Les_Cimes

Dans les cimes

C'est autour de son 17ème essai que j'arrête de parler. Il me faudra attendre très précisément 37 minutes, 12 secondes et deux nouvelles tentatives infructueuses d'escalader la paroi rocheuse pour finalement me décider à reprendre la parole. Depuis une petite dizaine de minutes déjà, Cassandre rendue à moitié inconsciente par la fatigue et la douleur, se laisse balancer, inerte, au bout de sa corde.

« Du coup... »

Elle bondit, arrachée à sa torpeur en un sursaut, malgré la douceur avec laquelle j'ai modulé ma voix. Sur son dos Mydibule se réveille elle aussi brusquement, toutes deux braquent deux paire d'yeux écarquillés sur moi.
« J'dormais pas. » maugrée-t-elle simplement en essayant d'effacer la l'hébétude son visage d'un revers de manche.
« Du coup, » je reprends, décidant d'ignorer patiemment sa remarque, « on fait quoi ? »
« On remonte, évidemment. »
« Ah oui ? Comment ? »
« J'y travaille. » grommelle-t-elle en adoptant une moue boudeuse qui parviendrait presque à me faire oublier un instant son état; et la situation toute aussi périlleuse dans laquelle nous nous trouvons.
« Je croyais que tu avais un plan. » Je ne peux retenir la pointe de frustration qui colore ma voix à cet instant. Ce qui n'arrange en rien son air contrarié.
« J'ai un plan. » rétorque-t-elle en levant les yeux au ciel – enfin vu son angle, elle les lève plutôt en direction d'un coin du canyon, « Et étant donné que tout le monde est encore suffisamment en vie pour se plaindre pour l'instant, j'estime qu'il ne marche pas si mal jusqu'ici. »

J’émets un simple « Mhmh. » pour toute réponse, préférant ne pas me lancer dans un débat perdu d'avance. Et puis si je me sens trop lasse pour cette dispute, je n'ose pas imaginer ce que ça donne pour elle, dans son état. Cassandre sombre de nouveau dans le mutisme, dévisageant la roche écharpée qui nous fait face. Pensive. Muscade, elle, est retournée exceptionnellement dans sa Pokéball, tandis que Mysdibule tente tant bien que mal de se maintenir sur le dos de ma camarade à l'aide d'un savant mélange de numéro d'équilibrisme et de bouts corde, ce malgré sa fatigue. Son réveil un peu brutal semble toutefois lui avoir remit en tête la précarité de sa situation et elle semble maintenant bien moi encline à se laisser envahir par la torpeur.

« On a qu'à descendre. » décide subitement Cassandre après cinq minutes de silence. Je sors de ma demi-veille sans pour autant matérialiser mon hologramme; même si l'absence de réseau ne nous permet pas d'envoyer un SOS à l'heure actuelle il me semble plus judicieux d'économiser la batterie de notre SIS. Les améliorations qu'a apporté mon amie au petit appareil lui font disposer d'une autonomie impressionnante mais qui sait quand on pourrait en avoir besoin.
« Si on ne peut pas monter, on qu'à descendre. » insiste Cassandre devant mon manque de réponse, en indiquant d'un doigt la dangereuse descente qui s'offre à nous, « Je suis certaine que je peux rejoindre la paroi en me balançant et réussir à nous faire atteindre une corniche. »
« Et ensuite ? »
« Ensuite, on verra. »

Du bruit, quelques mètres au dessus, nous interrompt. Nous redressons la tête d'un même mouvement – tout en espérant qu'il ne s'agisse pas là d'un cousin éloigné du Drattak qui nous a attaqué un peu plutôt – juste à temps pour voir une petite tête vaguement humanoïde se glisser par l'ouverture de la caverne. Je n'ai aucun mal à identifier l'espèce du Pokémon qui pousse un petit cri de surprise, un Tarsal. Et si je me fie à ce que mes données indiquent, les Tarsals ne sont pas natifs de cette région ce qui ne peut signifier que deux choses : soit l'écosystème local est encore plus déréglé que ce que nous avons initialement supposé; soit il est accompagné. Une seconde plus tard, une nouvelle tête apparaît à son tour; humaine cette fois, confirmant donc ma seconde hypothèse.

« Hey, vous deux en bas ! Est-ce que vous m'entendez ?! »
« Ah ! » jubile Cassandre à coté de moi, « Tu vois ! Exactement comme prévu, tout se passe selon le plan ! »
« ... »
« Hum, bon, d'accord. » soupire-t-elle en redressant le nez vers la silhouette, puis alors qu'elle ramène sa main encore fonctionnelle contre son front pour tenter de protéger ses yeux du vent et elle lance par dessus la cacophonie des rafales, « Oui, oui ! Marrant de croiser quelqu'un ici, hein ? Beau temps pour la saison. »
« Cassandre. » je lui souffle d'une voix basse, mais ferme, préférant garder ma présence secrète pour le moment. Après tout, j'ai eu l'occasion d'être témoin d'un éventail de réactions assez variées à ma simple existence et je préfère ne rien risquer tant que nous n'aurons pas remis les pieds sur la terre ferme. Ma camarade se contente de m'ignorer et continue, d'une voix suffisamment forte pour espérer couvrir le sifflement du vent.
« Sans vouloir déranger, vous n'auriez pas une corde qui traîne ? Un Pokémon volant... ? Ou mieux encore, suffisamment de connaissances en ingénérie et de matériel pour improviser une poulie ! » explique-t-elle tranquillement, les yeux toujours plissés, « Il se retrouve que mon bras droit est très probablement fracturé, et ça complique un peu mon ascension. »

 

_________________
Cassandre est fan de...:
 
October est fan de...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lian Amethil
Dresseur
Dresseur
Lian Amethil

Date d'inscription : 18/07/2019
Messages : 463
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Deux badges

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyMer 18 Sep - 18:17

- Oui, oui ! Marrant de croiser quelqu'un ici, hein ? Beau temps pour la saison.

La femme en dessous d'elle devait avoir pris un sacré coup sur la tête pour parler du temps dans sa situation d'après Lian. Ou alors, elle était peut-être tellement blasée par la vie que la possibilité de mourir me lui faisait ni chaud, ni froid ?

Heureusement, les paroles suivantes qu'elle dit rassurèrent la jeune femme. L'autre prenait peut-être sa situation avec humour pour ne pas craquer...

- Je vais voir ce que je peux faire pour vous remonter. Un instant !

Reculant du bord et fouillant dans ses affaires, Lian fit le tour de ses capacités actuelles. Elle avait bien la corde et le matériel d'escalade acheté au magasin en ville. La force dans son corps serait-elle suffisante pour remonter à la fois le pokémon et l'humaine ? Elle en doutait. Elle aurait plus de chance d'y arriver avec une seule des deux à la fois...

Passant une main pensive sur sa ceinture de pokéballs contenant ses amis, elle se dit que Desna pourrait l'aider à condition que le pokémon ne soit pas trop lourd. Comment le pokémon inconnu pourrait-il bien s'accrocher au papillon ? Avec ses pattes ? Elle risquait surtout d'étrangler Desna avec son cou si fin ...! Avec une partie de la corde ? Mais comment Desna pourrait-elle bien la tenir...

Soupirant, Lian sortit les pokéballs de Desna et de Brumes et les tendit à Hope un poil plus loin en arrière vers le tunnel.

- Explique leur la situation s'il te plait Hope. Je ne pourrais pas le faire en réfléchissant.

Hochant la tête pour signaler qu'elle avait compris, la tarsal se leva pour aller effleurer les pokéballs de ses compatriotes. Qui sortirent aussitôt, inquiet et curieux que ce ne soit pas Lian qui les appelle.

Au son de la discussion entre pokémon, Lian sortit la corde achetée précédemment. Elle espérait que celle-ci serait assez longue et laissa ses mains jouer avec pendant qu'elle essayait de réfléchir...

- Rah...! s'exclama-t-elle après quelques minutes sans qu'aucune solution miracle ne lui apparaisse en tête.

Tout en parlant, Lian avait levé les main en l'air, et tout à coup, elle réalisa que ses mains semblaient avoir construit quelque chose pendant qu'elle faisait fonctionner son cerveau pour rien. Elle regarda son objet quasiment informe, puis ses pokémons, puis son objet à nouveau avant qu'une ampoule ne s'allume au dessus de sa tête blonde.

- Desna, viens ici, s'il te plait !

La charmillon s'approcha bien volontiers de sa dresseuse. Elle était curieuse de savoir ce à quoi Lian avait pût penser et fut d'autant plus surprise de voir la jeune femme s'activer alors au dessus, en dessus et tout autour d'elle...! Elle ne comprenait guère ce que faisait la jeune femme mais resta immobile quand elle se le fit demander.

Hope et Brumes regardaient eux aussi le manège des mains de Lian qui semblaient avoir leur propre volonté. La jeune femme hésitait souvent mais semblait vouloir se dépêcher. Son apprentissage sur le mont Ambrose à ce sujet était excessivement loin et elle espérait fort que son idée conviendrait sans que la corde ne casse.

Enfin, après près d'une dizaine de minutes de noeuds faits, défaits, corde tirée pour vérifier la solidité...elle se recula d'un pas.

- Vas-y Desna, vole un peu que je puisse voir si c'est bien fixé.

La charmillon se regarda avant tout sous toutes les coutures. Lian avait passé et fixée la corde autour de son corps pour former un harnais. Le poids devrait, normalement, être ainsi réparti et lui permettre de soulever une charge beaucoup plus efficacement que si elle s'était servie uniquement de ses pattes. Elle vola donc en rond autour de Lian qui la suivait des yeux. La corde descendait un peu plus bas qu'elle pour former une boucle qui, lorsqu'elle tenta d'y toucher, se referma toute seule.

- Non, ce côté là, ce n'est pas pour toi. C,est pour que l'autre pokémon puisse mettre un pied - en espérant qu'il en est un - et puisse s'accrocher à la corde ! Tu pourras le remonter jusqu'à nous comme cela s'il n'est pas trop lourd. Hope, je sais que tu es épuisée de m'avoir amené ici mais je veux que tu te tiennes prête. Si jamais Desna ne semble pas pouvoir y arriver, je veux que tu utilises ton choc mental pour la pousser vers nous.

À voir l'air de Desna et de Hope, cette possibilité d'attaque ne semblaient guère les enchanter. Lian se sentit donc obligée de les rappeler à l'ordre d'une voix sèche qu'elles avaient rarement entendu.

- Je sais que ce ne serait pas agréable ! Mais il vaut mieux que vous forciez un peu et subissez quelques dégâts que de voir ce pauvre pokémon faire une chute mortelle ! C'est bien compris ?!

À l'air contrit que prirent les deux pokémons, Lian s'estima satisfaite. Enfin, satisfaite n'était pas le mot juste mais elle n'avait guère le temps de s’appesantir là-dessus... Prudemment, elle retourna vers le bord de la falaise et passa sa tête pour voir le duo de suspendues.

- On va essayer quelque chose ! les prévint-elle. On va commencer par récupérer le pokémon.

Dans la situation, le tutoiement lui était venu assez naturellement. Elle ne pensait pas que la femme s'en offusquerait de toute façon. Lian n'avait jamais été portée bien gros au vouvoiement qui plus est.

- Avec son poids en moins, cela devrait aller mieux pour trouver une solution pour te remonter, expliqua-t-elle. Je ne connais pas ton nom pokémon mais Desna mon amie Charmillon va s'approcher de toi.

La jeune femme reprit son souffle avant de continuer :

- Elle est équipée d'une corde avec une boucle au bout. Tu vas devoir passer ton pied ou ce qui y ressemble le plus dedans. Ton poids va naturellement resserrer le nœud coulant dessus, il ne faudra pas t'inquiéter. Ensuite, Desna va tenter de te remonter ! Tu devras tenir la corde très fort et éviter de gigoter même si tu as peur. D'accord ?

Regardant sa pokémon qui patientait à côté d'elle, Lian posa une main qu'elle voulait réconfortante sur sa tête. Hope n'était cependant pas dupe savait bien qu'elle était en réalité affolée par la situation et tentait au mieux d'y réagir avec calme pour ne pas stresser inutilement les autres.

- Tu vas y arriver Desna, j'ai confiance en toi. Si tu ne peux pas la remonter assez haut, viens mettre la corde à notre portée et Brumes et moi prendrons le relai pour la remonter.

S’accroupissant au bord du ravin, Lian regarda ses pokémons avant de hocher la tête. Sa solution était bancale mais elle n'en voyait pas d'autre. Elle espéra très fortement que ses amis arrivent à faire ce qu'elle venait de leur expliquer et qu'ils auraient ensuite le temps de sauver l'humaine...

_________________
Fiche Base - Fiche SIS
Code couleur de Lian =#cc3333 - Pokedex = <660000>
Dans les cimes Flobio10Dans les cimes Sprite15Dans les cimes Sprite16Dans les cimes Kirlia10Dans les cimes Sprite14
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 272
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyJeu 19 Sep - 15:07

 
Instant de flottement.

« Je vais voir ce que je peux faire pour vous remonter. Un instant ! »

Puis de nouveau, le silence. Cassandre bascule en arrière, plisse les yeux, bouge la tête... Mais rien à faire, impossible de voir ce que l'inconnue est en train de tenter d'accomplir. Avec un peu de chance celle-ci se révélerait effectivement armée d'un bac +12 en construction de poulie, même si statistiquement les chances étaient faibles, elle devait bien l'admettre. Toujours est-il que ça s'agite là-haut, même si elle ne sait pas vraiment à quoi, leur sauveuse impromptue semble se démener.
Apparemment elle n'a pas songé à emporter une grue de poche avec elle aujourd'hui, dommage.

October n'a toujours pas refait d'apparition et elle ne peut qu'imaginer l'anxiété qui doit l'animer, terrée au fond de son SIS. Mysdibule, elle, semble bien avoir compris que quelque chose trame et, méfiante, n'a pas l'air de savoir quelle attitude adopter. Apparemment le guide du bon Pokémon sauvage n'indique pas quoi faire lorsqu'on se sent menacée suspendue à 200 mètres au dessus du sol, à califourchon à moitié sur un sac à dos et l'autre sur la tête d'un être humain. Quelle surprise.

« On va essayer quelque chose ! On va commencer par récupérer le pokémon. » reprend soudain la voix au-dessus d'elles, Cassandre acquiesçant en réponse d'un hochement de tête parfaitement inutile, puisque invisible pour son interlocutrice. Jusqu'ici ça se tient. La remonter serait forcément plus difficile avec du poids en plus, et surtout beaucoup plus acrobatique. Dans tous les cas c'était une bonne nouvelle, leur sauveuse ne s'était pas – encore – enfuie, premier bon point, le second elle semblait avoir la tête sur les épaules. Pas le genre à s'improviser un baptême de saut à l'élastique pour échapper à un Pokémon sauvage, quoi, songe-t-elle.

Non vraiment. Bien plus raisonnable que les deux trois plans de secours qu'elle avait commencé à élaborer dans sa tête, qui étaient à base de Pokéball, d'une vocation raté de Base-baller et d'une bien plus haute probabilité que Mysdibule termine par rejoindre la tâche de Drattak au fond du canyon.

« Parfait ! On y va quand tu veux ! » lance-t-elle sobrement quand la jeune femme termine ses explications, « Enfin sans vouloir te presser. »
« Cassandre ! » siffle une seconde fois l'IA depuis son SIS, toujours royalement ignorée par sa camarade, ce qui ne l'empêche d'insister une poignée de seconde plus tard quand la petite Charmillon prend son envol comme annoncé, tentant de se frayer un chemin jusqu'à elles malgré les bourrasques, « Cassandre, tu ne penses pas que tu devrais les prévenir ? »
« Les prévenir ? De quoi ? »
« Que cette Mysdibule est un Pokémon sauvage ? » reprend October avec une pointe d'exaspération, alors que le Pokémon papillon arrive enfin à leur niveau, luttant toujours contre le vent.
« Mmh... Non. » tranche simplement Cassandre en saluant l'arrivante d'un lent mouvement de main.
« Vraiment ? Parce que l'information me semble plutôt pertinente. »
« Bonjour, tu dois être Desna c'est bien ça ? Je peux prendre cette corde ? » souffle l'humaine en avançant son bras valide pour se saisir délicatement de l'extrémité de la corde où se trouve le nœud coulant, « Je ne vois pas ce qu'apporterait de révéler ce détail, à part faire paniquer un peu plus tout le monde. Toi y compris. »

Silence. Accrochée à elle Mysdibule ne semble pas certaine de la marche à suivre, la fragile confiance s'étant instaurée entre le Pokémon sauvage et le trio d'intruses ne suffisant visiblement à la convaincre de faire le grand saut. Cassandre insiste, désigne le nœud d'un mouvement de tête appuyé, mais rien n'y fait. Elle pousse un soupir, et vu qu'apparemment il faut qu'elle fasse tout elle-même, passe le nœud autour de la taille de Mysdibule, tire légèrement pour le resserrer et guide les pattes de la petite créature sur la corde.

« Écoute, je comprend. Je n'ai rien contre un peu de saine méfiance, mais franchement je ne t'ai pas nourris, sauvée et servis de corniche de fortune pendant 3 heures pour finir par te jeter dans le vide accrochée à un Charmillon. » lance-t-elle d'un ton ferme au Pokémon, « Même moi je suis pas aussi tordue. Alors maintenant ferme les yeux, tiens toi bien et ne bouge pas. C'est tout ce que tu dois faire et dans une minute tu seras en sécurité. »

Cassandre redresse le visage vers Desna et lui confirme d'un mouvement de tête que tout est en place avant d'envoyer à l'adresse de sa propriétaire :

« Elle est attachée, vous pouvez y aller ! »

Bien vite, la corde se déroule, se tend et puis c'est Mysdibule qui se détache lentement d'elle avec un regard paniqué. Et cette fois-ci c'est la douce voix d'October qui prend le relais, s'échappant discrètement de son SIS .

« Tout va bien se passer. »

La voix de son amie ne lui a jamais paru aussi assurée songe alors Cassandre. Soit son inconscience commençait à sérieusement déteindre sur l'IA, soit c'était son aptitude à donner l'impression que tout était parfaitement sous contrôle en toute circonstance qu'elle transmettait. Quelle que soit la solution, le résultat est là. La Mysdibule semble chercher la silhouette de l'étrange demi-humaine volante du regard pendant un instant, mais reste immobile. Et une petite minute plus tard c'est la silhouette du petit Pokémon qui rétrécit alors qu'elle approche lentement le bord de l'entrée de la caverne. Une bonne chose de faite ! Maintenant il ne restait plus que la partie où elles sauvaient leur propre peau, en plus de celle de la faune locale. Projet ambitieux et qui se révélerait certainement un chouilla douloureux.

« Bon, si c'est tout ce qu'on a je pense que le plus simple serait de me renvoyer la corde après Mysdibule ! » suggère Cassandre d'une voix forte en commençant à se balancer un peu au bout de sa corde. La manœuvre pourrait faire sauter un ou deux pitons de plus mais... Ça devrait aller. Elle en était sûre. Pratiquement. « Ensuite je vais essayer d'aller m'accrocher à la falaise et me servir de ta corde pour remonter en rappel. À seul bras ça va être compliqué, mais avec deux cordes et si tu peux tirer un peu de ton coté, on devrait y arriver ! »

Sérieusement, où étaient les Dracaufeu, les Noarfangs et tout ces fichus Pokémons volants quand on avait besoin d'eux ?

« Sauf si t'as une meilleure idée, évidemment; je suis preneuse. »

La réponse était simple; ils étaient à la maison, bien au chaud. Là où elle les avait laissé. Et pour une fois, elle admettait que peut-être, éventuellement, dans ce contexte précis, elle le regrettait un tout tout tout tout petit peu.

 

_________________
Cassandre est fan de...:
 
October est fan de...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lian Amethil
Dresseur
Dresseur
Lian Amethil

Date d'inscription : 18/07/2019
Messages : 463
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Deux badges

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyJeu 19 Sep - 22:15

Très inquiète depuis que Desna était descendue vers le duo accroché à la paroi, Lian se penchait sur le bord pour essayer de voir la charmillon remonter. Cela pris un petit moment pour que le pokémon inconnu accepte de se laisser attaché ou comprenne ce qu'il devait faire peut-être.

Enfin, le point représentant Desna commença à lentement remonter. Entre le poids du pokémon - poids auquel n'était absolument pas habitué Desna - et les bourrasques régulières qui la faisait virevolter, le voyage n'était vraiment pas de tout repos... Jamais il n'avait semblé à Lian que son amie volent aussi lentement. La charmillon ne semblait pourtant pas prendre de précaution mais avait vraiment du mal à lutter contre le vent. Pauvre pokémon transporté...! Lian espérait qu'il ne serait pas sujet au mal des transports aériens !

Enfin, la corde remonta à sa hauteur et elle put la saisir avec un soupir de soulagement pour aider la papillon dans les derniers instants de sa remontée. Desna se posa aussitôt, plus essoufflée et épuisée encore qu'elle ne l'avait été durant son combat contre le muciole de la championne d'Atlantia.

Souriant d'un air qu'elle espérait rassurant, Lian avança la main vers la corde qui enserrait la taille du pokémon inconnu. Elle aurait bien aimé le scanner mais ce n'était guère le moment.

- Tu ne pourras pas le défaire tout seul, dit-elle pour le rassurer tout en défaisant rapidement le nœud.

Le pokémon ne semblait absolument pas rassuré par sa présence et Lian fut étonnée de le voir s'éloigner d'elle dès qu'elle eut finit de le détacher. Ce pokémon devait être particulièrement farouche pour mal réagir alors qu'il devait probablement appartenir à la femme qui était encore suspendue dans le vide...

- Ne t’inquiète pas, parla-t-elle une nouvelle fois pour tenter de le rassurer alors que sa propre peur se sentait facilement pour n'importe quel pokémon doté d'un minimum de flair. On va trouver une solution pour ton amie.

Elle se tourna ensuite vers Desna et vint lui flatter la tête. Elle commença doucement à défaire les cordes ayant formé le harnais. Desna avait bien souffert du transport qu'elle avait offert et la corde avait fortement irrité plusieurs endroits sur sa peau fragile. Des éraflures parcouraient son cou délicat.

- Bravo Desna, je suis très fière de toi. On te soignera ça dès que l'urgence sera passée. Repose toi, on risque d'avoir besoin de toi encore prochainement.

S'approchant de nouveau du bord de la falaise, Lian passa de nouveau la tête vers la femme suspendue afin de pouvoir observer celle qui était en bas et lui dit :

- C'est bon, le pokémon est en sécurité !

Écoutant ce que disait la femme, en ne comprenant pas toujours les phrases au complet au vu du vent qui soufflait, Lian tourna la tête pour observer le pokémon à silhouette humanoïde. Ainsi, ce pokémon s'appelait Mysdibule ?! Se reprochant mentalement son manque de concentration, Lian revint aussitôt à regarder la suspendue.

Comment allait-elle pouvoir faire...? Sur la suggestion de l'inconnue, elle se dit qu'elle pouvait bien essayer avec sa corde. Desna ne pourrait jamais porter l'humaine comme elle venait de le faire pour le mysdibule mais Brumes et elle devraient pouvoir tirer assez pour la remonter avec un peu de chance...

Soupirant et se disant que cela allait être difficile, Lian revint en sécurité pour se retourner et chercher des yeux un piton rocheux assez solide pour servir d'ancrage. Il ne manquerait plus qu'elle lâche la corde et que l'inconnue fasse un splash au sol !

La jeune femme se servit donc d'un affleurement rocheux un peu plus loin dans la galerie pour servir d'ancrage à sa corde. Elle ne savait pas ce qui avait causé cette épince rocheuse mais elle remercia alors la nature pour lui fournir une aide appréciée.

Faisant de nouveau un noeud, elle se rendit compte alors qu'elle retournait vers le bord que ses pokémons avaient gardé une distance prudente avec le mysdibule. Au contraire de le rassurer ou de l'entourer comme ils le faisaient normalement, ils semblaient pour la plupart le surveiller et s'étaient même mis entre Lian et lui. Qu'est-ce qui pouvait bien leur faire craindre autant le mysdibule ? Lian n'avait guère le temps d'y penser...

S'accroupissant de nouveau au bord de la falaise, Lian refit un noeud coulant au bout de la corde et la laissa descendre dans le vide doucement. Les dents serrées, elle ne pouvait que s'imaginer la douleur de l'autre femme avec un bras en mauvais état. Serait-elle capable de se tenir assez à la corde pour leur permettre de la remonter...Elle n'était pas sérieuse quand même quand elle avait parlé de grimper à un seul bras, non ?!

Comme un serpent balloté par le vent, la corde glissait le long de la paroi. La distance à parcourir était énorme et soudain, à plus de 3 mètres de l'inconnue : la corde s'arrêta. Frustrée, Lian regarda derrière elle prête à invectiver celui qui avait dut marcher sur la corde ! Mais non, rien...! La corde avait simplement atteint sa pleine longueur...

- Oups ! fit la jeune femme en se rendant compte que son matériel n'était pas assez long.

Gênée de ce contretemps, elle passa une main dans ses cheveux...Et se décida soudainement de sortir un second chouchou de son sac pour attacher le reste de sa tignasse. Ce ne serait aucunement chic mais cela lui éviterait d'avoir les cheveux dans les yeux.

- L'un de vous a une idée ? demanda-t-elle aux pokémons derrière elle.

Le manque de réponse fut flagrant vu qu'aucun d'entre eux n'avait suivi la tentative de Lian. Desna et Hope s'approchèrent cependant du bord pendant que Brumes continuait de surveiller le mysdibule. Les deux pokémons observèrent un moment la situation avant que Hope ne se relève et ne se mette à parler à tout allure à la charmillon.

Lian ne comprenait aucunement ce qu'elles se disaient mais si elles avaient une idée....

- Mes amies ont l'air d'avoir une idée ! s'exclama-t-elle pour tenir l'inconnue au courant. Je ne sais pas ce qu'elles vont tenter mais je leur fais confiance !

Desna se jeta dans le vide pour rejoindre l'inconnue alors que Hope reculait pour se mettre en sécurité. Lian ne put que suivre des yeux la charmillon qui se débattait dans le vent pour descendre le long de la falaise...L'inquiétude la rongeait toujours, de même que la peur pour la femme inconnue. Sa situation était précaire et elle espérait que l'idée de Hope ne serait pas mauvaise...

_________________
Fiche Base - Fiche SIS
Code couleur de Lian =#cc3333 - Pokedex = <660000>
Dans les cimes Flobio10Dans les cimes Sprite15Dans les cimes Sprite16Dans les cimes Kirlia10Dans les cimes Sprite14
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 272
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyDim 22 Sep - 8:18

 
Je suspend un souffle inexistant alors que la Mysdibule tangue et se balance, dans la violence des bourrasques du canyon elle virevolte comme une simple feuille qui danse au gré du vent. Et finalement la corde fini par arriver au niveau de l'ouverture; les mains de l'inconnue se referment dessus et le temps semble finalement reprendre son cours normal. Il ne faut plus que quelques instants pour qu'elle achève de hisser le Pokémon, qui disparaît alors de notre champ de vision, assurant une bonne fois pour toute de la mettre hors de danger. Enfin, jusqu'à la prochaine catastrophe.

De nouveau, ça s'active dans la caverne sans que nous ne puissions voir ce qui se passe. Mais je devine que notre secouriste improvisée se débat probablement avec un certain nombre de nœuds pour récupérer sa corde. Puis, la tête de la jeune femme refait son apparition au bord du précipice.

« C'est bon, le pokémon est en sécurité ! »

Une bonne chose de faite, maintenant il ne nous reste plus qu'à nous tirer nous-même de ce mauvais pas. L’ascension s'annonce difficile, ça ne fait aucun doute, même avec le renfort d'une seconde corde et d'une paire de bras (ou plus ?) pour aider Cassandre à se hisser, mais elle y parviendra. Je n'en doute pas. Aussi long et pénible que ce soit. Mais j'avoue n'avoir que peu souvent autant regretté de ne pas pouvoir, pour une fois, prendre sa place le temps de cet exercice. Oh bien entendu ne pas avoir de corps physique était fréquemment frustrant, mais rarement autant que lorsque l'on devait observer, impuissante, une amie forcée de se lancer dans l'escalade d'un canyon avec un bras cassé. La jeune femme refait son apparition et commence à faire glisser la corde jusqu'à nous, lentement, le long de la paroi. Sans vraiment le réaliser, je pousse un soupir de soulagement. Mais oui, tout va bien se passer. S'il le faut, nous n'aurons qu'à raccourcir la longueur de notre corde au fur et à mesure de la montée pour nous assurer de ne pas risquer de retour en arrière en cas de mauvaise manœuvre.

Sauf que soudain, elle s'arrête. La corde s'immobilise, se balançant légèrement au rythme des rafales, à quelques mètres de nous. À 3 mètres et 58 centimètres, très précisément m'indiquent mes capteurs. Ma gorge, ou ce qui pourrait le plus s'en rapprocher, se noue instantanément.

« Ah. » fait la voix de Cassandre à coté de moi. Ses iris s'accrochent à la corde une seconde de plus, comme si elle espérait soudainement la voir s'allonger par miracle, avant de se mettre à bondir sur chacun des protagonistes de notre petite tragédie personnelle. Je retiens un rire amer, condamnées par 358 centimètres de corde. Ça sonne comme le nom d'un mauvais roman. Nouvelle agitation en haut, dans la caverne, comme derrière les prunelles de Cassandre. Et soudainement Desna refait irruption, plonge dans le vide droit vers nous.

« Mes amies ont l'air d'avoir une idée ! Je ne sais pas ce qu'elles vont tenter mais je leur fais confiance ! » nous lance sa dresseuse depuis le bord du précipice.
« Une idée. C'est pas mal, ça, une idée. » me souffle Cassandre en hochant lentement la tête, toujours prise par ses pensées.
« Au point où on en est, je prendrais même une mauvaise idée. »
« Au point où on en est, Octi, je ne pense pas qu'il y en ait encore de bonnes. »

La Charmillon nous rejoint enfin... Et nous dépasse, elle continue de voler malgré les bourrasques pour ne s'arrêter finalement qu'un peu plus loin, légèrement en dessous de nous. Elle se tourne ensuite vers la falaise et projette un long jet de soie qu'elle s'empresse d'aller ancrer à un autre point de la paroi, avant de répéter la manœuvre. La tâche est pénible, longue et rendue encore plus fastidieuse par le vent qui ne cesse jamais de souffler mais le pokémon papillon ne renonce pas. Elle démultiplie les attaques secrétions jusqu'à ce qu'un semblant de toile ne commence à se former en dessous de nous, tel un filet de secours. Un filet de secours un peu bancal, certes, maladroitement relié au peu de points d'attache que Desna est parvenue à trouver et mis à mal par les bourrasques constantes mais qui a le mérite d'exister. Enfin je l'espère.

« Tu crois que ça va tenir ? »
« Je préférerais ne pas avoir à le découvrir. » me répond Cassandre, le regard suivant chacun des mouvements du papillon avec attention, « Avec un peu de chance, on évitera. » ajoute-t-elle en la désignant d'un mouvement du menton. L'inépuisable Charmillon ne semble en effet pas avoir terminé son labeur, elle se dirige maintenant vers la corde tout en recommençant à secréter d'interminables fils de soie. Longs et robustes, qui pourraient suffire avec un peu de travail et d'ingéniosité à rallonger cette fichue corde jusqu'à nous.

« Ah, tu vois, rien n'est perdu. Il suffit de rester positive. » glissé-je d'un ton se voulant léger, tout en échouant probablement misérablement.
« C'est toi qui me dit ça ? » rétorque Cassandre en levant les yeux au ciel, avant de m'annoncer tout en dévoilant une ou deux dents de son large sourire effilé, « Si tu veux un point positif; à cette hauteur, au moins, si jamais on tombe on peut être pratiquement sûres d'y passer sur le coup. Et nos nouveaux amis seront trop haut pour voir la crêpe framboise qui en résultera. Ça limitera franchement l'impact traumatique. »
« Ce n'est pas exactement ce genre de positivité que j'imaginais. »
« De rien, Octi. »

 

_________________
Cassandre est fan de...:
 
October est fan de...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lian Amethil
Dresseur
Dresseur
Lian Amethil

Date d'inscription : 18/07/2019
Messages : 463
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Deux badges

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyDim 22 Sep - 10:10

Suivant des yeux chacun des mouvements de la Charmillon, Lian avait eut plusieurs sources d'inquiétude en  la voyant plusieurs fois manquer de peu de s'écraser sur la falaise à cause des bourrasques.
À la puissance du vent et la fragilité des ailes de papillon de Desna : le choc serait absolument terrible pour elle....Et elle serait bien trop haut pour que Lian ou un autre de ses amis puissent faire quoi que ce soit. Même pour Hope et ses capacités mentales : la distance était énorme.

Après avoir effectué un filet de sécurité - excellente idée que voilà si les filaments de sécrétion tenaient bon ! - Desna remonta vers la corde pour tenter de la grandir. La charmillon semblait infatigable malgré qu'elle se démenait depuis bien des minutes. Lian ressentit une belle bouffée de fierté pour son amie. Elle donnait vraiment son maximum et faisait honneur à leur équipe. Même s'il avait fallu la recadrer un peu plus tôt...

Pendant que la charmillon travaillait, elle tenta de capter l'attention de la femme suspendue. Avec une moue tordant sa bouche, trahissant qu'elle n'y connaissait pas grand chose dans ce domaine, Lian lui demanda :

- Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux que Desna bloque aussi ton bras cassé pour éviter qu'il ne se blesse encore plus durant la remontée ?

Si Desna était capable de produire des filaments assez solides pour son projet actuel : elle serait probablement aussi capable de faire une écharpe de base pour bloquer le bras contre le corps. Cela pourrait-il éviter une partie de la douleur inhérente au bras qui bougerait inévitablement durant la remontée ? La solution serait inévitablement temporaire mais cela aurait peut-être le mérite d'éviter d'aggraver la blessure déjà présente.

Petit à petit, tout en ballotant dans le vent et  se collant parfois à la paroi : la corde s'agrandissait. Se rappelant avoir vu Lancelot se déplacer grâce à sa soie, Lian se dit qu'elle devait être vraiment solide. Mais entre un coconfort et une humaine adulte : le poids serait "très" légèrement différent...Finalement, elle arriva à portée de l'inconnue.

Desna ne semblait cependant pas avoir fini. Son épuisement était visible par l'inconnue vu qu'elle virevoltait tout près d'elle désormais. Elle commença par regarder l'inconnue comme pour lui demander son accord puis continua sa corde autour de la taille de l'humaine. Elle l'arrimait ainsi au reste de la corde pour que l'humaine puisse se concentrer sur autre chose que se tenir à son filament vers la sécurité.

Essayant de s'arrimer ensuite à la falaise pour être plus stable, la charmillon eut beaucoup de mal à trouver des prises. Elle attendit quelques secondes pour voir si l'inconnue voulait qu'elle applique la proposition précédente de Lian pour son bras.

Bien plus lentement ensuite, elle se mit à remonter vers la galerie. Le vent la faisait bien plus balloter qu'avant au vu de sa fatigue à lutter contre lui depuis bien des minutes. Dès qu'elle fut à portée, Lian sortir la pokéball de la vaillante charmillon pour l'y faire rentrer et lui éviter ainsi les derniers mètres à lutter.

- Un gros bravo Desna, dit-elle en tenant la pokéball contre son cœur. Je suis très fière de toi ma belle !

Que l'idée de Hope et elle fonctionne ou non, la chamillon avait véritablement tout donner pour aider l'inconnue. Elle avait bien mérité son repos, au chaud dans sa pokéball.

Se retournant pour la première fois depuis plusieurs minutes, la jeune femme réalisa que la mysdibule était partie se cacher un peu plus loin du bord. Elle voyait cependant encore son regard tourné vers le bord de la falaise pour suivre les évènements.

- Brumes, tu vas m'aider à la remonter ! déclara Lian. Hope, dès qu'elle est à ta portée : tu nous aides comme tu le peux.

La tarsal lui retourna un regard perplexe. Lian voyait bien qu'elle ne savait absolument pas comment faire. Elle-même ne comprenait pas vraiment les pouvoirs mentaux de son amie.

- Tu peux peut-être la stabiliser ou nous aider à la remonter comme lorsque tu t'amuses à faire léviter une pomme ? Elle ne risque pas d'être trop lourde pour toi par contre ?

La tarsal haussa des épaules avant de s'approcher du bord de la faille. Il lui faudra un contact visuel pour utiliser ses pouvoirs et elle espérait être à la hauteur de la tache...

Levant la tête pour regarder dans la galerie, Lian interpella la mysdibule au loin :

- Si tu veux nous aider : libre à toi. Cependant, fais attention à comment tu prends la corde pour ne pas te brûler si elle redescend d'un coup. Le plus simple est de la passer autour de ses avant-bras.

Ne sachant pas si l'autre pokémon la verrait faire, Lian s’attela au moins à montrer à Brumes comment faire pour se blesser le moins possible. Elle demanda au flobio de se placer plus proche de l'entrée de la galerie : il aurait ainsi plus de place pour se rattraper sans lui rentrer dedans s'il venait à manquer sa prise sur le sol et devoir avancer.

Elle approcha ensuite du bord et fit signe à Hope de se déplacer un peu. Il ne manquerait plus qu'elle la botte dans le vide si elle venait elle-même à manquer de prise sur le sol et qu'elle se rapprocherait du bord. La tarsal se plaça donc un peu plus loin sur le bord de la galerie. Se penchant, Lian prévient l'inconnue :

- Brumes et moi allons tirer pendant que tu tentes de remonter. Assure tes prises, on va tenter de faire le plus gros de l'effort. Laisse moi 30 secondes pour me remettre en position. Prête ?

_________________
Fiche Base - Fiche SIS
Code couleur de Lian =#cc3333 - Pokedex = <660000>
Dans les cimes Flobio10Dans les cimes Sprite15Dans les cimes Sprite16Dans les cimes Kirlia10Dans les cimes Sprite14
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 272
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyJeu 26 Sep - 18:59

Desna continue de s'affairer, tissant sa soie le long de la corde pour tenter désespérément de l'allonger avec une détermination qui bluffe même Cassandre et ce malgré le fait relativement crucial qu'elle fasse elle-même partit des personnes que la petite Charmillon s'échine à sauver. C'est dire.

« Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux que Desna bloque aussi ton bras cassé pour éviter qu'il ne se blesse encore plus durant la remontée ? » lui lance la voix de l'inconnue depuis le haut de son perchoir, l'arrachant à son instant de contemplation.
« Ah oui, très bonne suggestion ! » reconnaît la dresseuse en remontant le nez vers l'inconnue, par pure politesse probablement étant donné qu'elle était parfaitement incapable de distinguer son visage à cette distance, ballottée par le vent, « Mais pour être parfaitement sincère, je pense qu'il vaudrait mieux me remonter au plus vite. J'suis pas sûre de combien de temps cette corde va tenir et avec les acrobaties que je vais devoir faire, j'ai bien peur qu'une atèle ne change pas grand chose. »

Et ce sans compter la fatigue du Pokémon insecte qui doit commencer à se faire ressentir; ce qui ne tarde par ailleurs pas à se confirmer quand le papillon se rapproche du duo. En effet ayant de plus de plus en plus de difficultés à maintenir un vol stable en dépit des bourrasques, Desna montre des signes d'épuisements évidents. La pauvre petite Charmillon a atteint ses limites et pourtant continue d'essayer de les dépasser, ne se contentant pas de simplement ramener sa corde de satin à l'humaine mais entreprend aussi de l'enrouler autour de sa taille, s'ajoutant par dessus celle déjà en place. Une fois la tache accomplie, elle papillonne difficilement jusqu'à une excroissance rocheuse où elle tente de se poser quelques instants, attendant visiblement une quelconque instruction de la part de sa dresseuse ou de Cassandre.

« C'est bon ma grande. Tu peux aller te reposer, tu a fais de l'excellent travail. C'est à moi de jouer maintenant. » entreprend de lui souffler doucement cette dernière, avec un petit hochement de tête affirmatif. Desna semble saisir l'essentiel de ses instructions car malgré la tempête qui continue de couvrir à moitié sa voix, le papillon ne tarde pas à reprendre son envol et entamer une laborieuse remontée. Cassandre suit religieusement sa progression du regard, se préparant mentalement à la suivre et tout ce que ça signifiait. Une fois le Pokémon arrivé à bon port, le reste du petit groupe de la caverne recommence à s'agiter – à se préparer à la faire remonter à son tour certainement.

« Peut-être que je devrais entamer une collection. » ironise Cassandre à l'adresse d'October, sa voix se perdant dans le vide du canyon, tout en désignant les deux cordes maintenant nouées autour de sa taille d'un mouvement de la tête, « Je pourrais peut-être me trouver un style. »
« J'attendrais de m'assurer de notre survie, avant de me lancer dans des projets de massacre du bon goût. » lui répond la voix désincarnée de son amie, qui tente tant bien que mal de dissimuler sa propre nervosité. Un nouveau soupir et Cassandre se projette en avant le plus délicatement possible pour venir s'arrimer à la paroi écharpée de la falaise. Elle reste immobile, les paupières closes et s’efforçant de respirer avec une lenteur délibérée, attendant que leurs sauveteurs achèvent de se préparer.

« Brumes et moi allons tirer pendant que tu tentes de remonter. Assure tes prises, on va tenter de faire le plus gros de l'effort. Laisse moi 30 secondes pour me remettre en position. Prête ? » lance l'inconnue à quelques mètres au dessus de sa tête, lui confirmant qu'il était temps de commencer son ascension.
« Prête ! Impatiente de faire ta rencontre, enfin, tu sais quoi, face à face. »

Glissant un morceau de tissu hors de son sac qu'elle enfonce entre ses dents histoire de donner un exutoire à son supplice imminent, la jeune femme relève le regard vers la corniche salvatrice. Elle referme sa main valide sur le fil de soie de Desna et resserre sa mâchoire sur le bout de chiffon, en prévision de l'impulsion à venir. Essor qui ne se fait d'ailleurs pas attendre, en un instant la corde se tend et Cassandre se propulse d'un même mouvement et est projetée plusieurs dizaines de centimètres vers le haut. La douleur qui foudroie son bras droit est aussi instantanée que violente, un éclair blanc et brûlant qui irradie dans tout son corps. Elle pousse un gémissement étouffé et son expression se tord dans une grimace de souffrance mais parvient malgré tout à maintenir sa prise et venir se raccrocher contre la paroi rocheuse.

Cassandre cligne des yeux et, sans lâcher son objectif du regard, prend une grande inspiration au travers de son bâillon de fortune. Manœuvre réussit, elle venait de gagner une bonne trentaine centimètres de hauteur. Parfait. Maintenant plus qu'à refaire ça, à vue de nez, 27 fois et demi et elles devraient être tirées d'affaires.



Désolée pour le délai je passe vraiment une semaine de mort ! Cassandre & October sont enfin en train de remonter, hésite pas à les faire arriver en haut.

_________________
Cassandre est fan de...:
 
October est fan de...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lian Amethil
Dresseur
Dresseur
Lian Amethil

Date d'inscription : 18/07/2019
Messages : 463
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Deux badges

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyVen 27 Sep - 23:01

"Ouf, c'est pas léger ce poids." se dit intérieurement Lian en effectuant le premier morceau de la remontée. "Je ne sais pas ce qu'elle transporte mais c'est du lourd !"

La jeune femme ne prit pas le risque de tourner la tête pour voir si Brumes la regardait ou se concentrer sur ce qu'il avait à faire. Il ne manquerait plus qu'elle perde l'équilibre et les fasse tout chuter. Enfin, Hope était là comme mesure de secours mais elle doutait que la tarsal déjà fatiguée puisse tous les retenir.

- Allez, les amis, on continue ! encouragea-t-elle son groupe pour qu'il garde le rythme.

Après plusieurs tirées vers le haut, avec un vent qui couvrait d'ici tout bruit venant d'en bas, Lian commençait à craindre pour l'autre femme. Est-ce qu'elle était encore consciente au moins ?

- Hope, comment ça va en bas ?

La tarsal pencha la tête par dessus le bord pour vérifier et se concentra. Elle observa la femme qui était un peu brinquebalée par le vent mais qui remontait petit à petit le long de la falaise. Se retournant vers sa dresseuse, elle leva simplement la main avec le pouce en l'air pour lui signaler que tout semblait bien aller. Bien évidemment, elle ne voyait pas les détails et ne comprenait guère ce que pourrait dire la femme en bas mais au moins, elle était toujours attachée !

- Ok, on continue alors. Courage Brumes !

Ahanant sous l'effort, Lian et Brumes continuèrent de remonter la femme. Qui faillit bien retomber longtemps vers le bas lorsque Brumes perdit l'équilibre et que Lian ne put rétablir immédiatement, causant une chute d'au moins une cinquantaine de centimètres. En un instant cependant, la situation fut rétablie avec Hope qui figea la jambe de son humaine au sol pour qu'elle ne bouge plus, laissant ainsi le temps à Brumes de se rétablir.

L'adrénaline ressentie par la jeune femme et son ami aquatique à ce moment là atteint un sommet élevés. Si ni Brumes ni Hope n'avaient jamais entendu Lian jurer, ce fut désormais fait devant son langage de charretier sous la peur de tout lâcher.

- Ça va Brumes ? Tu ne t'es pas fait mal ? demanda Lian, toujours sans oser se retourner.

Recevant un grognement et un glapissement du flobio semblant être une excuse, Lian se dit que cela devait être bon. Elle baissa les yeux vers son propre corps. Si elle n'aurait pas un bon bleu général de l'arrêt brutal causé par Hope, elle se souviendrait pour un bon moment de ce moment à cause des brûlures sur ses avants bras. La corde n'avait pas été tendre malgré ses gants protégeant ses avant-bras.  Mieux valait la douleur que d'avoir tous passés par dessus bord ! Heureusement que l'adrénaline l'empêchait actuellement de se concentrer sur la douleur.

Et celle-ci ne devait rien être contrairement à celle de la femme qu'ils tentaient de sauver.

- Ok, on continue alors !

Reprenant sa prise sur la corde, Lian recommença à tirer. Elle espérait qu'il n'y aurait pas d'autre accroc. Le choc devait avoir été rude en bas avec la descente inopinée de la corde. Avec un peu de chance, l'autre avait eut le temps de s'accrocher et n'était pas redescendue. La jeune femme n'avait aucun moyen de le vérifier de toute façon...

Lentement, centimètre après centimètre, la distance se raccourcit. N'entendant toujours rien, Lian fut donc particulièrement surprise de voir une tête apparaitre. Elle vit un bras suivre alors que l'inconnue semblait chercher une prise et ne pas en trouver. Vu les mouvements sporadiques, Lian se dit qu'elle devait être à bout et qu'elle allait lâcher.

- Brumes, assure le poids ! s'écria-t-elle en bondissant pour attraper l'inconnue par le bras valide.

Le soutien de Lian en moins fut presque trop pour Brumes. À plat ventre, Lian se débattit un moment en sentant la corde glisser contre elle. Elle ouvrit en un instant les yeux en grand de stupéfaction en voyant la corde se rapprocher violemment de son visage.

" Oh, ça va faire mal ça !" ferma-t-elle les yeux en se sentant attirée vers le vide par le poids de l'inconnue.

Réalisant un moment plus tard que la brûlure à laquelle elle s'attendait ne l'avait pas encore zébré, Lian osa ouvrir un œil puis l'autre. La corde s'était arrêtée juste devant elle et paraissait figée, molle comme sans tension. Tournant la tête pour comprendre, la jeune femme réalisa que Brumes tenait la corde à deux bras en se penchant vers l'arrière mais que surtout, surtout, Hope avait les deux mains posées sur son casque vert et tremblait fort tellement elle se concentrait pour retenir la corde et l'inconnu.

- Merci Hope, chuchota la jeune femme pour ne pas lui faire perdre sa concentration.

La tarsal plissait les yeux, ses mains crispées sur sa tête. Le poids qu'elle soulevait était vraiment trop lourd pour elle, encore plus vu les efforts qu'elle avait fourni toute la journée. Elle ne savait pas combien de temps elle tiendrait et tenta sans résultat de l'indiquer à son humaine. Il fallait qu'elle trouve une autre solution pour que tous s'en sorte sans plus de dégâts.

Tenant toujours l'inconnu par l'avant bras du côté qu'elle espérait valide - il y avait de bonnes chances vu la poigne qu'elle sentait autour de son propre bras - Lian s'écarta de la corde et se mit à quatre pattes. Elle commençait à tirer quand elle sentit plus qu'elle ne vit Hope qui s'effondrait sur un genou sans quitter sa pose.

- Hope, arrête ! Tu vas te faire bouillir le cerveau si tu continues. On va s'en sortir autrement !

La tarsal ne l'entendit pas ou choisit de ne pas en tenir compte. Il était hors de question que son humaine passe pr dessus bord avec l'inconnue. Elle ne souhaitait pas la perdre et voulait à tout prix la sauver. Une vive lumière blanche se mit à irradier de son corps qui tremblait toujours comme une feuille. Hope ne comprenait pas du tout ce qu'il se passait mais elle ne lâcha pas sa prise. Elle sentait ses membres s'étirer et son corps grandir sans s'en soucier aucunement.

Bien au contraire, elle sentit soudainement un flot d'énergie la parcourir. Comme si elle venait d'obtenir un deuxième cerveau prêt à l'emploi, frais et disponible. Concentrant sa force nouvelle, elle ouvrit tout à coup ses yeux d'ambre rouge et tendit un bras vers le duo d'humaines.

Celui-ci se souleva dans les airs sous le cri de surprise d'une Lian éberluée. Sans aucun pouvoir sur le déplacement qui lui était imposé, elle vit l'inconnue franchir les quelques centimètres qui lui manquait pour être sur la plateforme et que toutes deux reculent vers l'entrée du tunnel. La force qui la retenait lâche soudainement et elle atterrit douloureusement sur son postérieur.

Brumes était déjà à ses côtés pour poser une patte sur son épaule et lui demander en un "Flobio?" si elle était correcte. Lian leva sa propre main pour tapoter amicalement celle du flobio avant de se tourner en entendant une démarche lourde et épuisée.

Celle qui avait autrefois fait une quarantaine de centimètres de haut en faisait désormais le double. Ses cornes étaient passés de devant et derrière sa tête aux côtés de celle-ci. Sa coque verte avait poussé sur les côtés et s'était relevée au point que l'on pouvait facilement voir ses yeux désormais.

- Kirlia ? demanda-elle en  penchant la tête sur le côté.

Réalisant qu'elle avait failli perdre ses deux amis en plongeant tête première dans le précipice si ceux-ci n'avaient pas tout donné pour lui sauver les fesses, Lian se relevant à genoux et les attrapa tous les deux par le cou pour les serrer contre elle. Passé un premier instant de stupeur, ses amis répondirent volontiers à son accolade.

Entendant un grognement de douleur à l'arrière, Lian se gifla mentalement. Elle lâcha ses amis aussi soudainement qu'elle les avait attrapé, sa peur pour le moment apaisée et s'approcha de l'inconnue.

- Comment est-ce que je peux t'aider ? Je suis nulle en premier secours...

_________________
Fiche Base - Fiche SIS
Code couleur de Lian =#cc3333 - Pokedex = <660000>
Dans les cimes Flobio10Dans les cimes Sprite15Dans les cimes Sprite16Dans les cimes Kirlia10Dans les cimes Sprite14
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 272
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyDim 29 Sep - 9:24

 
Pour une fois je ne suis pas mécontente de pouvoir littéralement me couper du monde. Il me suffit de déconnecter la majorité de mes capteurs pour ne pas être la spectatrice forcée de cet intolérable spectacle, même si je l'avoue je me sens un peu coupable de laisser Cassandre seule face à son supplice. Mais si je peux me fier à ses grognements de douleur qui continuent de me parvenir ainsi qu'aux informations de mon gyroscope, notre avons déjà bien entamé notre progression. À un rythme lent, laborieux, certes, mais continue. Enfin tout du moins jusqu'à ce que la corde tension de la corde ne lâche soudainement et nous entraîne dans une brusque chute de 57 centimètres. Cette fois-ci ce n'est pas seulement un glapissement de souffrance qui me parvient mais aussi la longue série d'insultes qui l'accompagnent, ce qui a l'avantage de m'indiquer que mon amie est toujours bien vivante et bien consciente. Et c'est sans se décourager qu'elle reprend son interminable ascension.

Et interminable est le mot le plus approprié car le temps semble s'étirer à l'infini avant que, finalement, Cassandre n’émerge du gouffre. Je reprends doucement contact avec mon environnement alors que son bras, celui dont l’articulation n'a pas été réduite en miette bien entendu, se projette en avant et glisse sur la roche en tentant de trouver une prise. Une jeune femme face à elle, notre secouriste certainement, reste interloquée une seconde avant de se jeter dans notre direction avant même que quiconque – même moi – n'ait le temps de protester. Et, en effet, l'idée semble se révéler aussi téméraire qu'elle ne m'avait semblé. Le petit Flobio resté un pas en arrière et qui peine à assurer la prise ne parvient pas à retenir la corde bien longtemps, celle-ci lui échappe et s'envole manquant d’engrainer l'inconnue dans notre chute avant de se figer brusquement dans les airs.

C'est une petite Tarsal, immobile et en pleine concentration, qui nous évite la catastrophe de peu. Mais la difficulté de l'exercice se lit sur son visage et malgré tous ses efforts il est évident qu'elle ne parviendra à retarder notre chute que de quelques secondes

« Hope, arrête ! Tu vas te faire bouillir le cerveau si tu continues. On va s'en sortir autrement ! »
« Je plussoie, un cerveau c'est plutôt pratique crois-en ma longue expérience. » fait la voix de Cassandre, éraillée par la douleur juste à coté de moi. Mais apparemment la dénommée Hope n'est pas décidée à tenir compte de leurs remarques car elle continue de lutter malgré la difficulté de l'épreuve tant et si bien que son corps s'illumine soudain. Une évolution ! Bien sûr si j'ai entendu parler et que j'ai pu lire nombre de choses sur le phénomène je n'ai pratiquement jamais eu l'occasion d'en être témoin. Et le moins que je puisse dire c'est qu'il est pour le moins fascinant, je serais sûrement émerveillée d'être la spectatrice d'un événement pareil si je n'étais pas, vous savez, actuellement en danger de mort imminente.

Et soudain – pour la seconde fois la journée – nous nous envolons. Cassandre, moi, l'inconnue. Toutes trois projetées, puis suspendue au milieu du vide en dépit de la gravité pendant quelques extraordinaires secondes... avant de lourdement retomber sur le sol rocailleux. Mon amie pousse un nouveau gémissement mécontent, sans bouger, étalée sur le sol. Je met quelques longues secondes à réaliser qu'en dépit de tout, une fois de plus, nous sommes apparemment tirées d'affaire ? Deux iris pourpres encadrées par une longue chevelure blonde font subitement irruption au dessus de la tête de Cassandre.

« Comment est-ce que je peux t'aider ? Je suis nulle en premier secours... » fait notre bienfaitrice providentielle.
« Oh je pense que t'as déjà pas mal aidé, t'en fais pas. » lui lance ma camarade, toujours un peu sonnée en réponse avec un petit rire, au travers de ses grimaces de douleur, avant de détailler la jeune femme à son tour. Elle incline légèrement la tête – toujours allongée sur le sol – et hausse un sourcil en reprenant parfaitement nonchalamment, « Ravissante paire de lunettes que t'as là. Tu les as volé ? »

Et de mon coté je manque de m'étouffer en l'entendant, enfin façon de parler vu que je suis pratiquement certaine que ça m'est parfaitement impossible. Je continue d'écouter, interdite, alors que mon amie s'échine à – enfin – se redresser sans appliquer la moindre pression sur son bras droit.

« Parce qu'elles coûtent un bras ! Sans mauvais jeux de mots. Enfin plutôt si, avec. J'en saurais quelque chose, j'ai bossé sur le dernier modèle. D'ailleurs, elles ont bien l'air d'avoir besoin d'un peu de maintenance. » commente simplement – affreusement – ma camarade avec amusement en désignant son bras disloqué d'un mouvement de la tête pour appuyer sa blague.
« Cassandre ! »

Silence soudain alors que je réalise que ce n'était peut-être pas la méthode la plus adroite de faire connaître la présence. Mais elle a juste le don de me mettre hors-de-moi par moments, et après avoir joué les funambules de fortune durant les dernières heures je dois bien admettre que je ne suis pas au sommet de ma patience. Ce qui est fait étant fait, plus moyen de faire machine arrière maintenant de toute façon, aussi je matérialise mon hologramme qui se met à flotter à quelques centimètres de l'épaule de mon amie.

« Hum. Désolée. Enchantée, je prénomme October. » commencé-je le plus diplomatiquement possible, ne masquant que difficilement mon malaise, « Et cette individue, aussi affreusement discourtoise que désinvolte, se nomme Cassandre si je n'avais pas rendu ça clair. Merci du fond du cœur de nous avoir secouru. »
« Ah oui, merci ! J'avoue que mes idées pour nous sortir de ce mauvais pas seule commençaient à devenir très audacieuses. À ce propos, si cette proposition d’atèle en fil de Charmillon tiens toujours ? Sinon pas d'soucis je me bricole un truc. » chantonne ma comparse de son coté, comme à son habitude parfaitement insensible à mes reproches en faisant doucement rouler son épaule gauche avant de laisser son sac retomber sur le sol. Elle redresse alors les yeux vers la Hope qui nous observe, « Magnifique évolution, d'ailleurs. Timing parfait, un vrai Kirlia ex machina, joli travail. Vous devez être épuisées ! Si vous voulez j'vous propose bien un petit encas pour vous remercier mais il me reste que... 12 grammes de croquettes. Pas vraiment de quoi faire un festin. À moins que... L'un de vous ne se nourrit pas de trombones, par hasard ? »

 

_________________
Cassandre est fan de...:
 
October est fan de...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lian Amethil
Dresseur
Dresseur
Lian Amethil

Date d'inscription : 18/07/2019
Messages : 463
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Deux badges

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyDim 29 Sep - 14:11

- Oh je pense que t'as déjà pas mal aidé, t'en fais pas.
-Bah, ce n'était pas grand chose. Tu as eut de la chance que je passe par là et que  Hope capte ta détresse. N'importe qui en aurait fait pareil !

Lian était sincère en pensant cela et cela se voyait aisément sur son visage. Pour elle, les êtres humains devaient déjà tant lutter contre leurs "ennemis naturels" soit la nature en elle-même et les pokémons sauvages, qu'il fallait bien qu'ils s'entraident. Trop peu de monde tentaient d'être en harmonie avec la nature de ce qu'elle avait put voir et donc tous ces gens la considéraient comme une ennemie.

Maintenant que l'urgence était passée, la jeune femme prit le temps d'observer l'inconnue plus en détail. Ses cheveux étaient longs, d'une couleur sombre et couverts de poussière de roche. Rien d’étonnant après une remontée comme celle qu'elle venait de subir. Ses yeux se crispaient souvent - probablement à cause de la douleur -mais trahissaient une vive lueur d'intérêt pour le monde les entourant.

La remarque soudaine sur les lunettes de Lian la fit pousser une expression surprise, à la limite estomaquée. En fait, elle manqua même s'étrangler en avalant sa salive de travers au point que Brumes dut lui tapoter le dos avant qu'elle ne puisse reprendre la parole.

- Bien sûr que non ! Pourquoi aurais-je fait cela ?

Un bref éclat de colère avait filtré dans la voix de Lian. Elle n'en revenait pas que l'autre puisse la considérer - même fugitivement - comme une voleuse. Elle avait acquis légalement ses lunettes et savait très bien qu'elles valaient une petite fortune. Au vu de son métier et du fait qu'elle chassait généralement en pleine nature, elle avait trouvé les autres modèles proposés totalement inadaptés pour l'utilisation qu'elle comptait en faire. Leur seul défaut est qu'elle devait tout sélectionner lentement à la main quand il lui fallait faire quelque chose.

- Elles m'ont coûté toutes mes économies ! 10 ans d'argent de côté mais il me les fallait pour chasser tranquillement sans me trimballer un cahier électronique complet. Je ne sais même pas me servir de la moitié des fonctions encore et je ne trouve personne d'assez patient pour m'apprendre à m'en servir.

Mais pourquoi s'expliquait-elle d'abord ? Elle n'en devait aucune à celle qui était encore une inconnue. La gêne de Lian qui lui avait insufflé une juste colère fondit cependant comme glace au soleil. Voilà qu'une voix désincarnée venait de retentir. Interloquée, elle regarda autour d'elle pour comprendre d'où avait put provenir la voix. Le pokémon derrière elles qui serait resté sur le bord du tunnel peut-être ?

C'est en revenant du regard sur l'inconnu - qui s'appelait apparemment Cassandre - que Lian remarqua la silhouette un brin fantomatique d'October. Surprise, la jeune femme se retint de justesse de se pencher pour mieux l'observer tant elle était curieuse. Impossible pour elle de comprendre comment ce miracle était possible. Les SIS pouvaient matérialiser une image maintenant ?! Un peu inquiète car elle ne comprenait guère, elle se dit cependant que la personne devait être dans un autre lieu à les observer pour pouvoir discuter directement avec elles et était bien décidée à en avoir le cœur net.

- Euh...bonjour. Enchantée de vous rencontrer toutes les deux.  Pas de souci, nous devons bien nous entraider. Personne ne devrait être laissé en situation de danger, dit-elle alors que ses yeux passaient de l'une à l'autre sans savoir qui fixer pour finalement se reposer sur October. Tu dois être dans un labo quelque part, c'est ça ?

Sans attendre la réponse d'October vu la question de Cassandre, Lian se gifla une nouvelle fois mentalement. Trop curieuse et un brin inquiète de savoir que quelqu'un pouvait les observer de n'importe où, elle s'était plus concentrée sur October que sur sa patiente involontaire.

- On va demander à Desna s'il lui reste un peu d'énergie. Et je dois bien avoir une trousse de premier secours dans mon barda...!

Ah ça oui, la jeune femme se souvenait d'en avoir emporté une. Elle s'était si souvent fait engueuler jeune car elle l'oubliait tout le temps que c'était devenu un automatisme d'en emporter une et de vérifier régulièrement si elle était pleine. Cela ne l'aidait guère à s'en servir puisqu'elle avait séché ce type de cours durant son apprentissage. Elle avait au moins toujours de quoi se débrouiller pour faire passer un mal de tête ou enlever une écharde...

Attrapant la pokéball concernée, elle appela la charmillon d'une voix douce. Celle-ci se tourna lentement vers Cassandre et sourit en frétillant de plaisir de voir que la femme était désormais en sécurité.

- Penses-tu que tu pourrais faire une attelle de fortune avec tes filaments Desna ? Je sais que tu es épuisée mais je te promets que tu pourras te reposer après les premiers secours. Fixer le bras comme tu le pensais devrait être suffisant.

En parlant de premier secours...voilà que la douleur sur ses avants-bras commençaient à revenir. Lian n'avait pas hâte d'enlever ses gants, l'opération serait des plus désagréables d'après elle. Elle ne pourrait cependant pas rester ainsi indéfiniment sans quoi cela pourrait s'infecter.

Pendant que la charmillon s'approchait de Cassandre et lui demandait l'autorisation d'agir d'un petit tapotement de sa main sur la joue de la femme pour garantir son attention, Lian retourna vers son sac et à le fouiller à la recherche de la dite trousse de secours. Elle ne fit donc pas attention à Desna quand celle-ci se mit lentement mais précautionneusement au travail.

Cassandre ne devait pas aller si mal vu la plaisanterie qu'elle fit pendant que Desna s'affairer. Enfin, Lian sortit une trousse rouge vif de son sac et laissant le reste de ses affaires là, elle entreprit de se rapprocher de Cassandre et October. Elle ne vit pas Brumes commencer à ranger les affaires pêle-mêle dans son sac derrière elle.

Ouvrant la boite pour chercher dans son contenu, elle en sortit une petite plaquette d'anti-douleurs et surtout leur manuel qu'elle parcourut des yeux...

- L'une de vous deux s'y connait en soin ? Tout ce que je sais est qu'il faut désinfecter une plaie avant de la bander donc...Ça dit de prendre des anti-douleurs suivant le poids de l'individu à intervalle régulier.

Attrapant sa gourde à sa ceinture et la tendant à Cassandre, elle défit une des capsules pour la lui tendre en même temps.

- Ce sera probablement insuffisant pour calmer toute la douleur mais cela devrait aider le temps de rentrer en ville.

Lian tourna la tête pour encourager Hope à approcher. La Kirlia avait rougi sous les compliments de Cassandre. Elle n'avait guère cherché à évoluer et s'était juste concentrée sur sa volonté d'aider et d'empêcher la chute de son humaine. Elle ne savait donc ce qui l'avait fait évoluer mais était bien contente du surplus de puissance que cela lui avait conféré pour sauver tout le monde.

Refusant la collation offerte d'un mouvement négatif de la tête, la Kirlia vint se tenir à côté du petit groupe tandis que Brumes montait la garde à côté du sac de sa dresseuse. Attirant l'attention de Lian en posant une main sur l'un de ses bras, elle désigna les gants.

- Oui, tu as raison Hope. On devrait s'occuper de ça pendant que Desna tisse.

Grimaçant. la jeune femme commença à enlever un des gants en tissu. La douleur était éphémère et fiable, comme un pansement que l'on arrache, mais se répétait dès que l'on tombait sur un endroit brûlé par la corde. Le tissu s'était collé à la peau dans ces sillons. Se faire arracher les poils en plus de bouts de peau n'était rien comparé à ce que devait ressentir Cassandre cependant et Lian serra les dents courageusement.

Hope se décida à intervenir, agacée de voir son humaine n'y arrivait qu'en partie vu qu'elle ne pouvait se servir que d'une main à la fois. Attrapant à deux mains un gant, elle tira vivement dessus pour l'arracher du bras en un seul coup. Sans attendre le grognement que poussa son humaine, elle refit la même manœuvre sur l'autre bras, dévoilant ainsi deux marques rougeâtres par bras. La première faisait le tour du poignet et la seconde était placée plus haut sur l'avant-bras.

- Je suis gagnante pour de nouvelles cicatrices on dirait, plaisanta Lian en les voyant. Ça n'en fera que quelques unes de plus à ma collection.

Fouillant dans la trousse de secours pour trouver une bouteille de désinfectant, Lian s'en appliqua rapidement pour éviter que les brûlures ne s'infectent. Elle rangea ensuite sa trousse de secours et la ramena dans son sac.

- Brumes, Hope, Desna, vous avez bien mérité votre repos. Je suis très fière de vous trois, dit Lian avant d'inviter chacun à regagner sa pokéball. Hope s'est guidée sur Cassandre pour venir. Une de vous deux est capable de nous guider pour sortir de ce canyon voir alerter les secours ?

Maintenant que le plus dur était fait, Lian sentit l'adrénaline retomber. Elle ne savait absolument pas comment faire pour regagner la ville. Le trajet précédent avait été bien trop soudain et urgent pour qu'elle ait pris le moindre point de repère...Inquiète, elle ne savait donc pas du tout comment agir désormais...

_________________
Fiche Base - Fiche SIS
Code couleur de Lian =#cc3333 - Pokedex = <660000>
Dans les cimes Flobio10Dans les cimes Sprite15Dans les cimes Sprite16Dans les cimes Kirlia10Dans les cimes Sprite14
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 272
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyDim 6 Oct - 10:11

 
« Bien sûr que non ! Pourquoi aurais-je fait cela ? » réplique leur sauveteuse après avoir manqué de s'étouffer, Cassandre redressant un sourcil inquiet tout en se demandant une seconde si elle allait devoir tenter une manœuvre de Heimlich à un bras. Soulagée de voir qu'elle échappera à ce périlleux exercice, au moins dans l'immédiat, elle balaie la remarque et les justifications qui la suivent d'un haussement d'épaule – celle toujours en un seul morceau.

« Simple question logique. Le reste de ton équipement ne donnant pas vraiment l'impression que tu disposes de moyens exubérants, du moins suffisamment pour se fournir un gadget pareil il était simplement statistiquement plus probable que tu te le sois procuré par d'autres moyens. » déclare-t-elle négligemment. Et un propriétaire ne savant même pas vraiment comment s'en servir ne rendait cette hypothèse que plus probable encore, qui irait dépenser une fortune dans un outil de pointe dernier cri sans même prendre la peine d'apprendre à l'utiliser ? … Pour être parfaitement honnête un ou deux profils lui venaient en tête, mais il ne s'agissait que de personnes disposant de bien trop d'argent pour leur propre bien. Mais elle eut pour une fois le bon sens de garder ses réflexions pour elle car il lui avait semblé parvenir à percevoir – ne manquant pas de la rendre dubitative – une pointe d'hostilité dans la réponse de sa sauveuse. Et loin d'elle l'idée de la froisser.

La dresseuse continua donc simplement la fouille de son propre sac à la recherche d'un quelconque casse-croûte à offrir, ou, elle ne serait pas contre, la plaquette d'anti-douleur qu'elle était pourtant certaine d'avoir fourré dans cette poche. Autant laisser October se charger de la conversation; elle se contenterait de se charger d'éviter un risque d'amputation.

« Oh. Oh ! Euh, non, je suis ici. » reprend d'ailleurs l'I.A. avec un air mortifié – il était prodigieux de se dire qu'elle avait plus de mal à affronter un malentendu que la perspective d'une mort violente mais Cassandre s'y était maintenant habituée – en matérialisant une main tout juste le temps de désigner son buste, « Enfin pas vraiment vraiment physiquement ici, mais, je veux dire... »
« Ce qu'elle veut dire c'est que physiquement, elle est une puce électronique de 8 centimètres dans notre SIS, mais que t'auras quand même plus de résultat t'adressant à son hologramme pour lui parler qu'en murmurant des mots doux à mon épaule. » intervient la jeune femme – l'humaine – , en désignant le petit appareil accroché à la dite épaule d'où l'hologramme s'échappe, devant les balbutiements de son amie.
« Hum. Oui, voilà. C'est plus ou moins ça. » reprend October en se raclant la gorge pour retrouver une contenance, « J'imagine que pour définir ma nature, je suis ce que vous pourriez plus communément appeler une intelligence artificielle. »

La remarque ne manque pas de déclencher un grommellement de Cassandre, occupée à extraire un vieil emballage froissé des entrailles de son sac. Elle n'a jamais aimé cette dénomination. Bien trop réductrice, du moins dans l'imaginaire collectif, même parmi ses collègues. Et puis le terme d'artificiel... October avait beau être inorganique, elle n'avait rien d'artificiel pour autant. Mais elle se retient de faire une remarque, la façon dont son amie voulait se présenter et se définir ne regardait qu'elle après tout.

Alors que tout ce petit monde s'agite autour d'elles, Desna ne tarde pas à refaire son apparition suite à la requête de l’estropiée; ce qui ne manque pas d'ailleurs d'arracher un léger sourire à cette dernière. La Charmillon entame donc le tissage d'une attelle de fortune autour du bras de la jeune femme qui continue de s'agiter, faisant voler le contenu de son sac à travers la grotte à la recherche de quelque chose d'utile tandis que leur secouriste se lance elle aussi dans la recherche de sa propre trousse de secours, October toujours suspendue dans les airs en plein milieu se sentant – une nouvelle fois – terriblement inutile.

« Mh. Je pourrais jeter un œil à ton SIS et tes lunettes si tu le souhaites ? » fait timidement la voix semi-synthétique de l'I.A. après quelques instants, « C'est juste que tu nous as dis un peu plus tôt que tu ne savais pas très bien t'en servir et elles disposent probablement de certaines fonctions qui n'ont pas encore été activées... Comme les commandes vocales, la prise de clichés et--  »
« Haaa-ah ! » s'exclame soudainement Cassandre, triomphante, tout en tirant une barre de céréales à demi-intacte de sa sacoche, apparemment insensible au reste de la conversation. Elle observe l'auditoire un instant, puis, après un coup d’œil interrogatif au Flobio, l'envoie dans sa direction.
« --de vidéos, l'identification de pokémons sauvages ou encore l'affichage de cartes et le guidage GPS, par exemple... » achève timidement October, imperturbable, visiblement plus qu'habituée à ce genre d'interruptions.
« Oui, tu peux lui faire confiance. Elle est beaucoup didactique quoi moi et c'est une vraie nerd. » assure alors sa camarade en reprenant ses fouilles. Si l'I.A. lui ressemblait sur un point, c'était son insatiable soif d'apprendre et d'expérimenter. Même si elle était généralement un peu moins audacieuse qu'elle, et, elle l'admettait sans gêne, légèrement plus efficiente dans l'exercice d'instruire son entourage... Ou même de leur exposer un projet, tout court. Légèrement.

Leur sauveuse se révéla plus victorieuse dans sa recherche d'une trousse de secours et ne tarda pas à tirer de ses affaires quelques médicaments ainsi qu'une notice.

« L'une de vous deux s'y connait en soin ? Tout ce que je sais est qu'il faut désinfecter une plaie avant de la bander donc...Ça dit de prendre des anti-douleurs suivant le poids de l'individu à intervalle régulier. » fait cette dernière en parcourant rapidement le papier des yeux.
« Je pense avoir évité tout trauma à la tête et je suis toujours consciente, dans tous les cas c'est bon signe. » lui répond instantanément Cassandre, presque mécanique, « La fracture n'est pas ouverte, donc pas besoin de compresses le risque d'infection est faible. Je suis heureusement toujours en état de me déplacer, le mieux à faire est donc d’immobiliser mon bras droit contre mon thorax. Après ça, j'ai bien peur qu'il n'y ait que le repos, préférablement dans un lit plutôt qu'un réseau de grottes infestées de Pokémons. » conclut-elle en acceptant la gourde et la pilule tendue par la jeune femme, se dépêchant de gober le cachet avant d'expirer longuement, les paupières closes, attendant patiemment que Desna ait terminé.
« Il faudrait aussi l'empêcher de s'endormir, enfin, de perdre conscience jusqu'à ce que nous ayons rejoint Wheelfield. Juste au cas où. » précise October en adressant un court regard à son amie dont l'attention commence déjà à se faire vacillante, luttant visiblement pour se tenir assise et ne pas interrompre le travail du papillon. « Pour les écorchures, désinfecter et bander la plaie devrait suffire étant donné qu'elles restent superficielles. Il faudra juste changer le pansement régulièrement pour éviter une infection... Si ça devait arriver, il sera nécessaire de trouver un moyen d'obtenir des antibiotiques à large spectre, mais nous n'en arriverons pas là... J'espère. »

L'adrénaline s'estompant peu à peu, Cassandre lutte toujours contre la fatigue qui embrume son esprit malgré la douleur sourde qui résonne dans ses os, elle sourit légèrement et tente de ne pas se laisser bercer par la voix toujours un peu trop égale de sa camarade. Au final, c'est sûrement pour le mieux que celle-ci soit épargnée par la notion de douleur physique, excepté peut-être pour une petite variation de température occasionnelle. Elle avait déjà bien trop à se soucier, elle serait au moins exemptée des désagréments d'une épaule cassée ou d'un bras éraflé.

La Charmillon, elle, semble avoir enfin accompli son office et papillonne un peu en arrière, le bras de l'humaine maintenant solidement arrimé à sa poitrine. Cassandre la remercie d'un hochement de tête et d'un sourire avant de s'adosser à une des parois de la grotte avec un nouveau soupir. Elle avait beau savoir qu'October avait raison, une petite sieste avait rarement semblé plus tentante.

« Malheureusement la dernière fois que j'ai vérifié, il était impossible d'avoir une connexion suffisante pour envoyer ou recevoir des messages dans cette partie du canyon. » s'efforce-t-elle de dire pour tenter de se maintenir éveillée, sous le regard appuyé de la silhouette éthérée de son amie.
« J'ai pu obtenir, en revanche, une partie des données topographiques de la zone. » ajoute cette dernière sans la lâcher des yeux, « J'estimerais à 87.22% les chances que je parvienne à nous guider, avec succès, hors de ce labyrinthe dans les 4 prochaines heures. »

Apparition de deux Pokémons sauvages s'il vous plaît!

Mélisse intervient !:
 

 

_________________
Cassandre est fan de...:
 
October est fan de...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lian Amethil
Dresseur
Dresseur
Lian Amethil

Date d'inscription : 18/07/2019
Messages : 463
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Deux badges

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyLun 7 Oct - 17:21

Constatant qu'elle s'était totalement trompée du coup sur l'emplacement réel de la femme visible en hologramme, Lian rougit quelque peu en s'excusant :

- Désolée October. J'ai un "peu" de mal avec tout ce qui est technologie.

Elle écouta ensuite les explications des deux jeunes femmes. Ses yeux ouverts comme de grands barpau frits laissaient cependant clairement entrevoir qu'elle n'y comprenait absolument rien.

Une intelligence artificielle...Si Lian prenait mot pour mot les explications tant de Cassandre que d'October : c'était une machine vivante. Rien de pire qu'un pokémon qui pouvait cracher un élément donc. C'était bien la première fois qu'elle entendait ce terme en tout cas et elle avait encore du mal à appréhender ce que cela représenter.
En fait, la seule analogie qui passa dans le cerveau de Lian ne fut pas forcément la plus appropriée...

- Si j'ai bien compris, tu es comme un pokémon dans sa pokéball mais ta pokéball à toi, c'est un objet dans le SIS de Cassandre ?!


Mortifiée à l'idée d'être désagréable avec celle qui apparemment n'était pas une femme physique, Lian avait beau se triturer les méninges : son cerveau resté bloqué sur l'image de la pokéball. Elle ne savait absolument pas que les machines pouvaient parler aussi librement, celles qu'elle avait déjà put voir et utiliser en ville ne contenait que des messages pré-enregistrés.

-  Note que je ne tiens aucunement à t'insulter, hein?! La technologie ne m'aime pas. J'ai un mal fou à la comprendre. En général, il faut que j'apprenne toutes les étapes par cœur pour arriver à faire fonctionner une machine.

Souriant, toujours gênée et se disant que la vérité calmerait peut-être les soupsons infondés que Cassandre semblait avoir, la jeune femme ajouta :

- D'ailleurs, tous les vendeurs ont déclaré forfait pour m'apprendre à me servir de mes lunettes à cause de cela. Quoi qu'en fait, ils se sont surtout désintéressés de moi quand ils ont vu que je payais en argent liquide accumulé depuis des années...

Avec son train qui partait dans la prochaine heure, Lian n'avait guère eut le temps de trouver quelqu'un d'autre dans la boutique. Les deux vendeurs s'étaient plutôt intéressés aux autres clients une fois qu'elle avait payé. C'était une gentille mamie qui, durant le voyage en train jusqu'en Amérique, lui avait montré les bases....

La proposition d'October ne tomba donc aucunement dans l'oreille d'une sourde ! Si elle était prête à l'aider sur ce point, machine vivante ou être vivant rapetissé : elle deviendrait son amie assurément ! L'important n'était de toute façon par le format que la vie nous avait donné en nous mettant au monde mais comment on se servait de ses capacités et les actions que l'on entreprenait avec.

Surprise par l'exclamation de Cassandre qui lança ensuite un objet vers Brumes, Lian ne répondit pas tout de suite. Ses oreilles revenaient sur les différentes capacités qu'October déclinait. Si elle avait sut que son SIS pouvait effectuer tout cela...Elle regarda d'un air distrait le flobio ramasser la barre de céréales, l'observer puis la sentir avant de chercher un instant pour comprendre comment l'ouvrir. Une fois fait, il remercia Cassandre d'un hochement de tête puis cassa la barre en morceaux pour la distribuer aux pokémons présents.

- Ce serait vraiment gentil de ta part si tu pouvais faire cela October. Je sais juste me servir du pokédex, de la fonction messagerie et aller sur le forum réservés aux dresseurs. La base utile quoi. Et euh...Qu’est-ce que c'est qu'un nerd ?

Bien loin de son vocabulaire habituel, ce mot ne disait absolument rien à Lian. Elle avait donc posé la question en espérant que les deux plus si inconnues ne se moquent pas d'elle. Vu le ton et le rythme de la conversation, elles avaient l'air de s'y connaitre bien gros sur tout ce qui semblait technologique.

Pendant qu'on lui répondait à sa dernière question et à celle qu'elle posa pour les mesures de premier secours, elle s'occupa donc des soins et sortit une nouvelle paire de gants pour remplacer celle abimée. Hors de question de tirer à l'arc avec un bandage dans le chemin... Elle les enfila en entendant October indiquer que le mieux serait que Cassandre ne s'endorme pas. C'était logique. Si la jeune femme s'endormait, ce serait bien plus difficile pour elle de rentrer en ville et Lian avait beau être musclée : elle ne supporterait pas tout son poids durant le trajet.

- Génial ! répondit Lian en constatant que l'intelligence artificielle pouvait les guider. J'avoue que cela doit être particulièrement pratique que tu puisses guider Cassandre n'importe où ainsi. C'est facile d'apprendre à se repérer en pleine nature lorsque l'on a des points de repère, mais en pleine grotte...c'est une autre paire de manches.

Réalisant qu'elle croiserait peut-être en chemin la cible qu'elle était venue préalablement cherché, Lian se dit qu'elle devrait avertir ses nouvelles compagnes de voyage. Ce serait vraiment idiot que l'une d'entre elle le mette ko sans qu'elle ait une chance de le capturer. La priorité serait bien entendu de sortir d'ici vivante mais si elle pouvait faire d'une pierre deux coups... Elle saisit donc ses lunettes pour le faire afficher dessus et le tendit vers Cassandre.

- À la base, je venais dans la région pour chercher un pokémon que l'on m'a demandé pour un échange. C'est celui qui est affiché. Si on le croise et que la situation est maitrisé, j'aimerais donc avoir ma chance pour le capturer. J'avoue ne pas connaitre les autres pokémons présents dans le coin, je ne sais pas plus si l'un d'entre eux pourraient m'intéresser.

Gros, gris avec un nez rouge impressionnant, le pokémon avait vaguement une forme humanoïde courte sur pattes. Il ressemblait surtout à un rocher vivant et les informations présentes dans le pokédex le catégorisaient comme un "Tarinor". Lian attendit que les deux aient bien vu le pokémon pour éteindre ses lunettes et les remettre sur sa tête.

- D'ailleurs, as-tu des pokémons pour te défendre Cassandre ? Et toi October, peux tu en avoir aussi ?

Ses propres pokémons se rapprochant d'elle, Lian se dit qu'avec leur air épuisé : ils méritaient une bonne sieste. Elle les ramena un à un dans leur maison mobile avant de faire appel à celui qui ne s'était pas encore montré. Le balignon apparut donc devant elle,  eut un sursaut en voyant la silhouette de Cassandre qui semblait en si mauvais état et se mit automatiquement sur ses gardes en pensant que le pokémon qui avait causé cela devait être particulièrement puissant.

- Smash, je te présente Cassandre. Et October, les désigna-t-elle tour à tour. Les pokémons ici sont terribles apparemment aussi on a besoin d'un garde du corps efficace.

Fier qu'elle le choisisse pour ce rôle, le champignon gonfla un instant son torse avant de se rappeler qu'il ne fallait pas qu'il montre que les intentions de sa dresseuse avaient de l'importance pour lui. Il hocha donc la tête pour faire bonne mesure et que l'on ne remarque pas son changement d’attitude soudain.

Il entendit alors du bruit venir de la galerie et sans attendre que Lian donne d'ordre, il se plaça devant Cassandre vu son mauvais état et lança automatiquement une attaque de semonce. Ceux qui viendraient seraient prévenus !

Smash a l’œil du tigre:
 

_________________
Fiche Base - Fiche SIS
Code couleur de Lian =#cc3333 - Pokedex = <660000>
Dans les cimes Flobio10Dans les cimes Sprite15Dans les cimes Sprite16Dans les cimes Kirlia10Dans les cimes Sprite14
Revenir en haut Aller en bas
Wednesday 2.7
I.A.
I.A.
Wednesday 2.7

Date d'inscription : 30/03/2019
Messages : 249
♦ Aucun badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyMar 8 Oct - 6:16

Connexion au réseau en cours... ... ...
SIS correctement relié au SNT - port 2191.
Simulation téléchargée...
WEDNESDAY 2.78 correctement initialisée.

Présence détectée. Estimation en cours.

Dans les cimes 290Dans les cimes 294
Un Ningale et un Ramboum sauvages vous attaquent !
(Estimation de niveau : 25 et 26)



Dans les cimes 303
Mélisse utilise Tête de Fer sur Ningale !
{-54} PVs « Ça, c'est une tête solide. »
PVs de Ningale: 27/81

Dans les cimes 294
Ramboum utilise Écrasement sur Mélisse !
{-13} PVs « Ce n'est pas très efficace. »
PVs de Mélisse: 95/108

Dans les cimes 285
Smash utilise Coup d'Boule sur Ningale !
{-9} PVs « Bon ben s'il faut s'battre avec sa tête... »
PVs de Ningale: 18/81

Dans les cimes 290
{Ningale est apeuré ! Il ne peut pas attaquer !}



Et maintenant, Dresseuses, on fait quoi ?

Infos modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre & October
Dresseur
Dresseur
Cassandre & October

Date d'inscription : 06/06/2019
Messages : 272
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Un badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptySam 19 Oct - 16:05

 
Me dévisageant d'un air ébahi, il devient rapidement assez clair que notre interlocutrice n'exagérait en rien quand elle a nous dit avoir un « peu » de mal avec la technologie. Si je suis plutôt habituée à la surprise et la méfiance qu'on m'adresse généralement, la plupart des dresseurs sont le plus souvent suffisamment habitués aux interventions des IAs de leur SIS pour comprendre globalement ma situation.

« Si j'ai bien compris, tu es comme un pokémon dans sa pokéball mais ta pokéball à toi, c'est un objet dans le SIS de Cassandre ?! »

Il ne semble pas que ce soit son cas. Du tout. Je balbutie longuement, pas vraiment certaine de la justesse de l'analogie... Ou plutôt pas vraiment certaine de comment souligner qu'elle n'y est pas vraiment. Voir même pas du tout.

« Je... Euh. Oui, on peut plus ou moins voir ça comme ça j'imagine... ? » fini-je par concéder timidement.
« En fait, ce serait plutôt si son cerveau était une Pokéball. Enfin une Pokéball qui fait fonction de cerveau. Et vu qu'une Pokéball, ça n'a pas de corps, elle se sert de mon SIS comme interface. C'est plus clair ? » intervient alors Cassandre, ses explications alambiquées à la finesse d'un Tauros ne pouvant qu'ajouter à la confusion.
« Je ne suis pas sûre, non. »

Nouveau soupir de ma part, la jeune femme, elle, semble aussi embarrassée que moi par la situation. Elle se fend d'une longue explication de son inaptitude technologique – et aussi de quelques détails sur l'obtention de ses fameuses lunettes ayant fait l'objet d'un soupçon désintéressé de Cassandre. Cette dernière semble d'ailleurs avoir déjà pratiquement tout oublié de cette partie là de la conversation et de l'impact que son indélicatesse a pu avoir sur celle qui vient de nous tirer de ce mauvais pas, en parfaitement abnégation. L'éternelle ironie de ma meilleure capacité à interpréter les interactions sociale qu'elle me fait tourner la tête un instant.

« Oh ne t'en fais pas, je n'y prend aucune offense. Ma situation est loin d'être banale, tu serais loin d'être la seule à être déstabilisée. » tenté-je tout de même de la rassurer alors que de son coté, Cassandre grommelle et râle sur « l'inaptitude habituelle du service après vente ». Réfléchissant à une métaphore un peu adaptée, je reprends : « Pour faire au plus simple... connais-tu le Pokémon Motisma ? C'est un Pokémon spectre très rare, il est capable de prendre le contrôle de certains appareils électroniques. De les « posséder », de les « hanter » si tu préfères. C'est un peu mon cas, comme je n'ai pas vraiment de « corps » j'utilise notre SIS. »

Ce n'était certainement pas la meilleure analogie, ni un des Pokémons les plus connus, mais peut-être cela aiderait-il au moins la dresseuse à se représenter comment j’interagis avec le monde. Le cours avancé attendrait que nous soyons sorties de ces fichues grottes... et qu'elle soit parvenue à apprendre à se servir un peu mieux de son SIS, accessoirement. Malgré les éloges de Cassandre je n'ai en réalité jamais encore eu l'occasion de jouer les professeures, que ce soit au sujet de l'utilisation de la technologie à un dresseur ou... quoi que ce soit d'autre, d'ailleurs.

Mais notre nouvelle amie semble plus qu'emballée par ma proposition et dire que je lui dois bien ça serait sous-estimer la situation. Cependant, celle-ci semble déjà prise par une autre réflexion. Elle tend sa paire de lunettes à Cassandre en nous expliquant la raison de sa présence dans le canyon. Elle compte capturer un Pokémon de la région, à destination d'un échange. Je me penche un peu en avant et à peine Cassandre et moi distinguons la silhouette qui commence à se découper sur les verres, installés de travers sur la bordure de son nez, que notre réaction est immédiate.

« C'est un Tarinor, le Pokémon Boussole ! »
« S'il a cette appellation c'est parce que son nez pointe toujours vers le nord... »
« ... il est capable d'utiliser ce magnétisme pour attirer des objets vers lui dans le but de se défendre... »
« ...il peut aussi s'en servir pour chasser par exemple, ce qui est plus qu'utile vu qu'il ne se déplace qu'extrêmement lentement mais... »
« … ça les empêchent aussi de vivre en groupe. Leurs champs magnétiques sont polarisés donc le plus souvent ils se repoussent... »
« … cependant on ne devrait pas avoir de mal à en trouver. Ils sont très courants dans la région. »

Achevant fluidement notre petite démonstration, mon amie accorde un sourire décontracté à notre interlocutrice en lui rendant ses lunettes alors que je remonte une main vers mes lèvres et me racle rapidement la gorge avant de lui glisser.

« Ça ne te va vraiment pas, les lunettes. »

Alors que Cassandre me répond d'une élégante grimace accompagnée d'un tirage de langue en règle, notre sauveteuse du jour ayant visiblement fini de panser ses blessures commence à s’intéresser à son équipe, nous demandant au passage ce qu'il en est de la notre.

« Oh oui, évidemment. On a toute une équipe. Enfin pratiquement. » répond nonchalamment Cassandre avant que je n'ai eu le temps de prendre la parole.
« Plus précisément, nous en avons un. » m’empresse-je de rectifier avant que ma camarade ne soit à l'origine d'un nouveau malentendu.
« Ouais mais elle vaux bien tout une équipe. » rétorque celle-ci avec une parfaite assurance, « Enfin pour le moment je dois avoir plus de Pokémons K.O. à mon compteur qu'elle, mais tu sais quoi, elle essaye. »

Nouveau soupir et je retourne mon attention vers celle à l'origine de la question pour ajouter,

« Nous... Partageons nos Pokémons. Rien ne m'empêche de les dresser mais il m'est impossible d'utiliser une Pokéball. »
« Pour le moment. » insiste ma comparse en redressant à son tour le nez vers la jeune femme pour préciser, « Officiellement, c'est elle la dresseuse. »

Joignant l'action à ses paroles, l'inconnue se saisit d'une nouvelle Pokéball pour faire appel à notre escorte. Décision judicieuse, car si le Drattak sauvage qui hantait ses couloirs les a probablement vidés d'une bonne partie de ses habitants, rien ne dit qu'il ne reste pas quelques traînards... et surtout que ceux qui ont été chassés ne vont pas affluer maintenant qu'il est hors d'état de nuire. Le petit Balignon qui fait son apparition se met immédiatement sur ses gardes en apercevant Cassandre et je me retiens tout juste de lui préciser que la triste allure de ma camarade est à attribuer en grande partie à la défaillance totale de son instinct de conservation. Le moment n'est pas bien choisi pour me lancer dans ce genre de débat avec elle.

Cette dernière fait d'ailleurs l'effort de se redresser, se préparant à l'expédition retour au travers des tunnels et je commence à songer aux instructions que je pourrais donner à notre compagne de route du jour.

« Enchantée Smash. Hum. J'imagine que je pourrais commencer par activer les fonctionnalités connectives de ton SIS pendant que nous entamons le trajet, si tu le veux bien...  » ma phrase s'étire, en suspend, alors que je réalise soudain qu je n'ai aucune idée du prénom de la jeune femme, pendant que Cassandre, elle, semble occupée à tenter de détourner l'attention du Balignon à coup de grimaces tout en boitant vers la sortie de la galerie, « Euh, excuse-moi, je ne crois pas avoir saisi ton prénom ? »

Mais avant que je n'ai le temps de me lancer dans la moindre activation de quelle que fonction que ce soit, ou même d'avoir une réponse à ma question, deux ombres bondissent de la percée rocheuse et se ruent sur nous. Il semblerait que ma prédiction ait été juste et que les Pokémons sauvages qui habitaient ces cavernes n'aient pas attendu longtemps pour tenter de reprendre possession des lieux. Smash, dressé comme un rempart, bondit immédiatement en avant pour percuter l'une des cibles d'un violent coup de tête. L'insecte, je ne tarde pas à identifier un Ningale, semble sonné mais encaisse l'attaque sans trop de difficulté avant d'être soudainement emboutit façon TGV à pleine vitesse par un surprenant troisième protagoniste.

La Mysdibule qui s'est retrouvée à nous accompagner un peu plus tôt bien malgré elle s'est interposée à son tour et vu la façon dont elle continue de marteler de Tête de Fer le pauvre Pokémon sauvage il semblerait qu'elle ne soit pas décidée à les laisser s'en prendre à nous. Cassandre, elle même, observe la situation d'un air étonné. Elle tourne vers moi un large rictus triomphant.

« Ah ! Tu vois ! J't'avais bien dis qu'elle m'adorait ! »

BAM BAM BAM BAM BAM BAM !:
 


 

_________________
Cassandre est fan de...:
 
October est fan de...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lian Amethil
Dresseur
Dresseur
Lian Amethil

Date d'inscription : 18/07/2019
Messages : 463
Région(s) :
  • Am. Nord
♦ Deux badges

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptySam 19 Oct - 17:18

Un motisma ? Qu'est-ce que cela pouvait bien être comme pokémon ? Il faudrait que Lian vérifie dans son pokédex quand elle en aurait le temps...Pour l’instant, ce n'était clairement pas le moment idéal et elle cherchait encore à comprendre les différentes explications données par la jeune femme et l'IA face à elle. Sans y arriver tout à fait.

Lian comprenait le concept mais pas le comment. Cela n'était cependant guère important si October pouvait vivre ainsi sans problème. C'était d'ailleurs le plus important dans toutes les explications. Elle indiqua donc ceci verbalement à ces nouvelles compagnes de voyage.

- Je pense que je saisis le concept. Je ne connais pas le pokémon cité mais je vois bien les spectres faire ce que tu décris quand ils veulent communiquer avec les vivants. Enfin, je ne comprends pas les détails mais ce n'est pas le plus important.

Gênée de son manque de connaissances et compétences technologiques, Lian espéra que cela suffirait pour les deux personnes qui l'accompagnaient. Ceci était un de ses points faibles et la jeune femme en avait atrocement connaissance depuis longtemps.

Elle releva la tête en entendant les deux entités finir les phrases l'une de l'autre. Son regard passait d'ailleurs de l'une à l'autre, impressionné. Elles récitaient de mémoire la définition que le pokédex lui avait donné alors qu'elle arrivait dans le canyon ! Ou presque. La jeune femme était ébahie de voir que du monde pouvait en connaitre autant sur un pokémon apparemment inconnu. Pas un instant elle ne pensa que cela était peut-être dut au fait que les deux amies connaissent particulièrement cette région ou s'étaient bien renseignées avant de venir sur place...

- Wow, vous êtes impressionnantes à faire cela toutes les deux ! confirma-t-elle ce que son air devait indiquer avant d'écouter la réponse à la question sur l'équipe qu'elle avait posé.

Ainsi, la dresseuse "officielle" entre Cassandre et October était l'intelligence artificielle ? Celle-ci avait bien du cran de vouloir dresser des pokémons sans corps physique pour interagir avec eux. Décidément, la jeune femme était bluffée.

- Je serais curieuse de rencontrer votre protégée tout à l'heure quand on sera en sécurité alors, sourit Lian. Je me demande si elle est d'une espèce que je connais.

Intérieurement, elle se dit cependant qu'autant l'humaine que l'IA étaient un peu suicidaires à venir dans une région dangereuse avec un seul pokémon de disponible. Un seul pokémon, ça s'essouffle vite après quelques combats. Elle espérait donc que le duo avait apporté bien des potions avec elle. Même en ayant de bonnes notions en combat, aucun groupe de chasseurs ne prendrait le risque d'envoyer un seul humain dans une telle situation !

Sa politesse lui disait de se contenir même si une partie d'elle voulait réprimander ses deux compagnes pour leur imprudence. Elle se retint cependant en se disant que ce n'était ni leur meilleur endroit ni le moment pour une leçon sur les dangers de la vie en pleine nature. Avec un peu de chance, l'expérience douloureuse que Cassandre vivait actuellement lui aurait mis un peu de plomb dans la tête.

Une petite phrase lui échappa cependant :

- Sans vouloir être méchante cependant, je vous trouve bien "courageuses" d'être venues ici avec un seul soutien.

Sa répartie avait été dite sur un ton prudent et surtout inquiet pour les deux personnes qu'elle accompagnait désormais. Trop souvent, Lian avait vu du monde tué car s'étant aventuré dans la nature sauvage sans aucune préparation. Si encore ces personnes se contentaient des chemins généralement balisés et surveillés ! Mais là, en pleine grotte...! Elle soupira avant secouer la tête pour passer à autre chose et de répondre à October.

- Lian, lui sourit-elle. Lian Amethil. As-tu besoin que je fasse quelque chose de précis avec mon SIS pendant la configuration ?

Tournant la tête, Lian ne put s'empêcher de sourire à la face outrée qu'affichait Smash devant les grimaces de Cassandre. Aucunement habitué à ce qu'un humain réagisse ainsi en sa présence, le champignon était choquée et ne savait absolument pas comment réagir. D'habitude, c'était les enfants qui faisaient ce type de grimace et là, l'humaine était plus grande que la sienne ! Il se tourna vers sa propre dresseuse qui lui suggéra :

- Tu devrais lui répondre par des grimaces toi aussi. Cela te dériderait peut-être un peu Smash ?

Avant que le balignon ne se décide à répondre ou non par des grimaces à l'humaine, du danger surgit cependant devant eux et il se détourna pour foncer au combat. Voilà quelque chose qu'il maitrisait et avec lequel il était à l'aise !

Observant les deux pokémons inconnus devant elles, Lian activa de nouveau la fonction pokédex sur ses lunettes SIS et les plaça vivement devant ses yeux. Elle scanna d'abord le plus gros des deux :
<Ramboum, pokémon de type normal. Le hurlement de Ramboum est si fort qu’il peut faire s’effondrer une petite maison en bois. Il se sert de sa voix pour punir ses ennemis. Les oreilles rondes de ce Pokémon servent de haut-parleurs.>

Intriguée, Lian sursauta en se rendant compte qu'il s'agissait d'une forme déjà évoluée d'un pokémon certes bien plus mignon. Le pokédex lui indiquait aussi qu'il restait encore une évolution à ce pokémon violet. Il semblait décidément puissant d'après la description qui était apparue sur ses lunettes.

En tournant la tête, elle passa au scan du second pokémon. Rapidement, l'information s'afficha :
"Ningale, pokémon insecte sol. Ningale vit sous terre. Il utilise ses griffes acérées pour creuser les racines des arbres et en absorber l’humidité et les nutriments. Ce Pokémon ne supporte pas la lumière du soleil.>

Hochant doucement la tête en assimilant les informations, Lian se dit qu'elle devrait faire un essai. Elle se tourna donc vers Cassandre et October pour leur demander :

- Je serais curieuse d'en savoir plus sur ce Ramboum. Cela vous dérange si je tente de le capturer ? Il n'a pas l'air d'une proie facile !

Ramenant son regard sur le combat, elle put se rendre compte que la Mysdibule venait elle aussi se ranger entre les pokémons sauvages et les humaines. Elle n'était pas certaine qu'elle aimerait travailler avec le monstre violet mais cela lui ferait peut-être du bien de sortir de sa zone de "confort" avec ses pokémons habituels.

Remarquant qu'elle ne savait toujours pas non plus ce qu'était un mysdibule et que son pokédex était toujours activé, Lian vit les informations apparaitre sans même les avoir demandé :
<Mysdibule, pokémon acier féerique. Il ne faut pas se fier au visage mignon de ce Pokémon. Il est très dangereux. Mysdibule leurre son ennemi, puis le croque avec son énorme mâchoire constituée en fait des cornes transformées.>

Hum, voilà qui était intéressant aussi comme informations ! Ce pokémon à prime abord délicat savait donc se battre lui aussi efficacement d'après le pokédex ! Smash sautillant sur place attendait ses instructions et Lian sourit en les lui transmettant :

- Ok, Smash, tu es prêt ? Continue avec ton Coupd'boule sur ce Ramboum violet ! On va voir s'il se défend bien !


On va donner un mal de tête à l'ennemi:
 

_________________
Fiche Base - Fiche SIS
Code couleur de Lian =#cc3333 - Pokedex = <660000>
Dans les cimes Flobio10Dans les cimes Sprite15Dans les cimes Sprite16Dans les cimes Kirlia10Dans les cimes Sprite14
Revenir en haut Aller en bas
Wednesday 2.7
I.A.
I.A.
Wednesday 2.7

Date d'inscription : 30/03/2019
Messages : 249
♦ Aucun badge

Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes EmptyHier à 9:02

Dans les cimes 303
Mélisse utilise Tête de Fer sur Ningale !
{-54} PVs « Désintégration. »
PVs de Ningale: 0/81
Dans les cimes 290
{Ningale est K.O !}
Mise à jour des informations de statistiques en cours... ... ...
Mélisse gagne 30 points d'XP !
Smash gagne 70 points d'XP ! Il monte au niveau 22 !

Dans les cimes 294
Ramboum utilise Morsure sur Smash !
{-22} PVs « Lâche moi ! »
PVs de Smash: 107/129

Dans les cimes 285
Smash utilise Coup d'Boule sur Ramboum !
{-13} PVs « Pas touche à mes copains ! »
PVs de Ramboum: 123/136



Et maintenant, Dresseuses, on procède comment ?

Infos modération:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dans les cimes Empty
MessageSujet: Re: Dans les cimes   Dans les cimes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans les cimes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]ne le regardez pas dans les yeux!
» Un portail dans Strayana ?
» Progres d'Haiti dans le domaine des droits politiques
» Bonjour dans toutes les langues
» Ti-Simone dans quel BORDEL vit-on?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Sunrise :: |RPG| Sunrise's World :: Amérique du Nord || Third Gen :: Wheelfield :: Galeries du canyon-
Sauter vers: